agenda
- lundi 3 novembre 2014 12h00 : cantine végan (( sans gluten )) du CCL
- lundi 10 novembre 2014 12h00 : cantine végan du CCL
- samedi 22 novembre 2014 16h00 : [L’insoumise] Alternative et/ou révolution
- samedi 29 novembre 2014 16h00 : [L’insoumise] Débat contre la gauche
Informations locales
Rémi, c’est chacun de nous ! publié le 28 octobre 2014
Texte lu lors de la venue d’alexis escudero à l’insoumise publié le 27 octobre 2014 dernier commentaire le 29 octobre 2014 à 05h07
Contre le patriarcat, révolution sociale ! publié le 22 octobre 2014
Alexis escudero publié le 13 octobre 2014 dernier commentaire le 24 octobre 2014 à 08h39
Violences racistes : la justice dans le dÉni publié le 13 octobre 2014
Communiqué de presse noborder calais publié le 27 juillet 2014
Débat public nanos : a lyon, la cndp expulsée de la tribune par des opposant-e-s

Le 12 ème débat sur les nanotechnologies organisée par la Commission Nationale du Débat Public devait avoir lieu ce soir, jeudi 14 janvier à Lyon. Encore une fois, il a été annulé par des opposant-e-s qui entendaient dénoncer une opération d’acceptabilité et refuser les nanotechnologies.

Le débat était organisé dans un amphi de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Une heure avant le début du débat, la présence policière est déjà importante aux alentours. La CNDP s’attend à des débordements, et il s’agit d’impressionner les opposant-e-s. Des flics en civil surveillent les bouches de Métro à proximité du débat, des camions de keufs tournent avec les girophares, les CRS ou gardes mobiles sont déjà en groupe, et casqués, et des groupes de BACeux sont prêts à intervenir.

En entrant dans le hall, il nous est demandé d’ouvrir nos sacs et nos vestes. On nous interdit de rentrer nourriture et boisson. Sur une longue table, les documents de propagande de la CNDP sont en libre distribution. Avant de rentrer dans la salle du débat, des hotesses nous fournissent un questionnaire. Des vigiles sont disposés un peu partout, depuis les entrées, jusqu’à l’intérieur de la salle.

A l’intérieur, ce qui choque tout d’abord, c’est le peu de personnes qui ont fait le déplacement pour une ville comme Lyon. Il y a là moins de 200 personnes ! Tout le monde est placé à l’avant de l’amphithéâtre, laissant plus de la moitié de la salle complètement déserte. A croire que le boulot des opposant-e-s commence à payer, et que les gens ne veulent plus participer à cette mascarade. Cette semaine par exemple, l’association des amis de la terre, qui avait participé au débat de Rennes, a décidé de quitter le débat sur les nanos, dénoncant un débat qui n’a rien de public. Des tracts sont distribués dans toute la salle par des opposant-e-s.

Peu après 19 H 30, une fois les experts installés à la tribune, Jean Bergougnoux, président de la CNDP nanos s’avance pour ouvrir la réunion. Mais en vain…

Les applaudissements, huées, cris, coups de sifflet… commencent immédiatement. La technique employée est la même que dans les débats annulés de Grenoble, ou Rennes. Le bruit est impressionnant. Les slogans fusent, quelques chansons aussi, et beaucoup de projectiles : boules de papier, documents de la CNDP déchirés, avions…

Pas moins de 3 banderolles sont déployées à plusieurs endroits de la salle :
« Les nanos, c’est pas vert, c’est totalitaire. »
« Débat bidon, démocratie en toc »
« nanomonde = maxiservitude »
Deux de celles-ci sont déplacées jusque devant la tribune.

Ce soir, les opposant-e-s lyonnais-es sont majoritaires puisqu’ils sont plus d’une centaine. Et vraiment de tous les âges. On remarque notamment quelques mamies particulièrement dynamiques parmis les opposant-e-s.

Bergougnoux tente de faire taire la salle. Une pluie de boules de papiers s’abat sur les personnes de la tribune. Les opposant-e-s, non contents de perturber le débat, décident d’expulser la CNDP. « Cassez vous ! Cassez vous ! » « Le débat on s’en fout, on veut pas de nanos du tout » « Fermez Minatec et le CEA, aprés on débattra »…

Jean Bergougnoux annonce que le débat est annulé, et qu’il se poursuivra entre experts dans une petite salle, restransmis sur internet. Au moments ou la plupart des personnes de la CNDP commence à se retirer de la tribune, des opposants monte sur celle-ci. La CNDP est littéralement foutue à la porte : les écriteaux qui comportent le nom des intervenants sont jetés dans la salle, les micros sont débranchés. Les opposant-e-s s’installent sur les sièges et les tables basses des experts. Les banderolles sont déployées sur la scène.

Au pied de chaque siège, il y a une bouteille d’eau pour les experts. Alors qu’on nous a refusé d’entrer avec la moindre bouteille. Eh oui, parler ça donne soif, mais la CNDP sait que les citoyens ne sont pas censés parler dans ses débats, ils n’ont donc pas besoin d’eau. Les bouteilles de la tribune tournent donc dans la salle, pour raffraichir les opposant-e-s. Les vigiles sont sur la tribune mais n’interviennent pas vraiment.

Aprés un léger moment de flottement, quelques opposants demandent l’attention de la salle. Le silence se fait, et une personne propose :
« Maintenant que les experts ont été mis à la porte, nous pouvons organiser un vrai débat contre les nanotechnologies. »

Au moment ou elle s’apprete à donner la parole à la salle, Jean Pierre Chaussade, vice président de la CNDP nanos, assisté de deux ou trois autres pingouins, s’empare d’un micro et revient sur le devant de la scène. Une chose est sure, Jean Pierre a vraiment peur qu’un véritable débat, organisé par les opposants, s’instaure dans la salle. Lui et la CDNP seraient complètement désavoués. Avec le micro au volume maximum, il tente alors de couvrir les huées des opposant-e-s. Il devient la cible principale des projectiles de papier. Les banderolles, qui couvrent toute la largeur de la tribune sont déployées devant sa tête pendant qu’il parle.

Ses sbires essayent d’arracher les banderolles, mais en vain.
Chaussade se voit obligé de descendre de la tribune… et il va se rendre à l’autre bout de la salle, vers le fond de l’amphi (qui est donc en hauteur), pour reprendre la parole.

Pendant ce temps, sur la tribune, la situation manque de dégénérer à deux reprises, lorsque des personnes isolées venues assister au faux débat, et transformées pour l’occasion en citoyen-flics, agressent et font tomber deux opposants de la tribune. Des opposants se regroupent et mettent en garde les personnes contre toute autre tentative de ce genre. Ca en restera là.

De l’autre côté, Chaussade essaye toujours de parler, mais personne ne le comprend. Une nouvelle banderolle est déployée devant son visage, et il est toujours constamment la cible de projectiles. On le sent prêt à craquer à plusieurs reprises. C’est un fait, à la CNDP, on n’a pas l’habitude de se retrouver du côté des dominés.

Il est un peu plus de 20 h 30. La réunion ayant été annulée, et la CNDP expulsée, les opposant-e-s décident de sortir en chaînes, pour éviter toute interpellation. Ils sortent derrière les banderolles en chantant, et en scandant : « à chaque faux-débat on sera là ! » Les CRS et la BAC avec brassard sont présents. Pas mal de journalistes aussi. La dispersion se fait dans le calme.

Aprés Lilles, Grenoble, et Rennes, la réunion de Lyon est la 4 ème de la CNDP qui est annulée par les opposant-e-s.
Presque toutes les autres ont été perturbées d’une manière ou d’une autre. Et plus personne ne vient assister aux réunions.

La campagne de la CNDP censée prévenir un « effet OGM » dans la population semble avoir un effet complètement inverse, et ce, malgré l’explosion d’un budget de 2 millions d’euros par la CNDP. A croire que le travail des opposants n’a d’égal que l’incompétence des organisateurs… ou la lucidité d’une population qui désavoue de plus en plus, à chaque réunion, les experts en acceptabilité.

Prochain faux débat de la CNDP : Marseille, le 19 janvier.

Plus d’infos : www.nanomonde.org


Article publié le 15 janvier 2010
www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

SyndicationSyndication |  Site réalisé avec spip 2.0.10 [14698] |  Version du squelette 4.0