agenda
- samedi 20 septembre 2014 15h30 : Atelier vélo de rentrée du Plancton !
Débat public nanos marseille : encore raté

Ce mardi 19 janvier 2010, la Commission nationale du débat public sur les nanotechnologies avait prévu de tenir son 13e faux débat à Marseille.
Comme à Lille, Grenoble, Rennes et Lyon, elle s’est enfuie devant les opposants au nanomonde et aux manipulations d’opinion, très nombreux dans la salle du Pharo. Ce, en dépit du tri effectué à l’entrée par les physionomistes assermentés, qui ont empêché l’accès à une dizaine de personnes. Tandis que Jean-Pïerre Chaussade (vice-président de la commission), s’adressait à la foule pour raisonner les contestataires éventuels.

La séance est ouverte par un Jean-Pierre Chaussade inquiet, mais apparemment soulagé par le calme relatif de la salle durant les premières minutes. Il donne volontiers le micro à ceux qui demandent, puisque sa mission est de "laisser la parole à tous ceux qui souhaitent s’exprimer".

Ce soir, le public est espiègle. Un faux naïf demande "Pourquoi il y a des manifestants ce soir ?", et tandis que Chaussade prend une mine complice, sans doute pour assurer qu’il partage l’étonnement du monsieur, celui-ci ajoute : "Vous ne vous êtes pas posé la question ?" Première douche froide.

La deuxième vient d’un homme bien mis, en qui le président de séance aurait juré reconnaître un citoyen-respectueux-du-débat. Lequel s’offusque d’abord : "On n’est pas là pour crier, on écoute le monsieur qui a des trucs intelligents à dire, on ne fait pas les jeunes", puis, s’égosillant dans le micro : "S’il-vous-plait, c’est mon moment de poser ma question", exigeant qu’on lui laisse poser sa question durant trois bonnes minutes avant que Chaussade ne réalise l’entourloupe. Et la salle de réclamer : "La réponse, la réponse !"
Une banderole est déployée devant la tribune : "Décisions déjà prises, démocratie en crise", slogan repris dans le public quand Mme Rousseau, représentant le Commissariat général au Plan, résume ce qu’on doit espérer de l’opération de la CNDP : demander qu’un certain pourcentage des aides publiques accordées aux entreprises en nanos soit consacré à l’évaluation des risques ; demander plus de contrôleurs ; intervenir auprès des institutions européennes.

En somme, il faudrait se réjouir qu’on nous laisse participer à la gestion des nuisances. Le public marseillais ne semble pas satisfait de cette offre, et un jeune homme au micro fustige cette conception du débat qui consiste à "informer le public". Le débat, rappelle-t-il, c’est discuter pour décider collectivement. Il indique que les chercheurs de l’Ideas Lab de Minatec à Grenoble, ou du CEA (Etienne Klein notamment), s’emploient à réduire les résistances aux nanos, en manipulant les espoirs en matière de santé et d’écologie.

Après 40 minutes de chahut, de sifflets, de slogans, de chants, Jean-Pierre Chaussade jette l’éponge, quitte la scène et donne rendez-vous sur Internet. Où l’on voit les merveilleuses possibilités des technologies de l’information et de la communication. Il charge sa collègue Galiène Cohu de tenir le crachoir durant la demie-heure nécessaire pour établir la liaison satellite avec le bunker où se retranchent les experts. Une demie-heure, c’est long quand on n’a rien à dire et que les manifestants envahissent la tribune. Mme Cohu, la bien-nommée, doit se faire aider d’un souffleur, pour enchaîner des phrases sans queue ni tête, d’où il ressort tout-de-même cette obsession : le public doit poser des questions, et obtenir des réponses. Il ne viendra jamais à l’esprit d’un technocrate que le "public" ait des réponses à apporter aux "experts".

Quant au mystérieux souffleur ("donnez-moi des idées", l’implore Galiène Cohu), ce n’est autre que Bruno Védrine, le secrétaire général de la commission, le vrai chef de cette opération. Quand Chaussade, Bergougnoux et les membres de la CNDP-Nanos assurent être indépendants et bénévoles, ils oublient de dire qu’ils travaillent sous la coordination de ce fonctionnaire, payé – 4500 euros par mois – par le ministère de l’Ecologie, pour assurer la mission jusqu’au bout. L’œil – et la bouche - de l’Etat, c’est lui.

Prochain faux-débat : à Orsay le 26 janvier.


Article publié le 20 janvier 2010
Commentaires
  • débat public nanos marseille : encore raté 21 janvier 2010 08:34, par Hercule Talon

    J’étais à Marseille et votre spectacle a été lamentable.
    J’avais quelque sympathie pour vous, mais vous m’avez déçu alors que j’étais venu là pour vous soutenir.
    Pour moi, la seule lutte possible est de monopoliser la parole, d’égrener les arguments, bref s’imposer.
    Or vous vous comportez comme des gamins et pas des gens responsables.
    Vive la lutte des arguments, de la prise de parole, de l’entraînement de la population.
    A bas l’activisme stérile !

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

SyndicationSyndication |  Site réalisé avec spip 2.0.10 [14698] |  Version du squelette 4.0