agenda
Informations locales
Rond point des postes - lille - le 28 juin vers 9h publié le 28 juin 2016 dernier commentaire le 3 juillet 2016 à 04h32
Compte-rendu subjectif du blocage de port de santes publié le 27 juin 2016 dernier commentaire le 29 juin 2016 à 18h34
Olieux-lettre au président conseil départemental du nord publié le 12 juin 2016 dernier commentaire le 19 juin 2016 à 14h09
Olieux-devoir de réponse cgt publié le 12 juin 2016
Olieux communiqué 17 publié le 12 juin 2016
[08/06] récit du blocage du port fluvial publié le 10 juin 2016
Appel à perturber l’euro 2016 publié le 7 juin 2016
Agenda publié le 3 juin 2016
Collectif des olieux-communiqué n°16 publié le 28 mai 2016
Informations analyses
Jusqu’ici tout va bien ? publié le 21 juillet 2016 dernier commentaire le 26 août 2016 à 15h27
Après nice publié le 17 juillet 2016 dernier commentaire le 21 juillet 2016 à 11h17
Tomber sept fois et se relever huit. publié le 13 juillet 2016
Manifeste pour dandy révolutionnaire publié le 11 juillet 2016

Le site Indymedia Lille est un site de soutien et d’information sur les luttes sociales de la région. Il fonctionne sur le principe de la publication ouverte : chacun-e peut y publier des infos ou y annoncer des événements, dans les limites décrites dans la charte du collectif.

Le collectif Indymédia Lille recherche aussi de nouveaux membres afin de garantir le bon fonctionnement des outils mis à disposition ainsi que pour mener de nouveaux projets. Pour nous rencontrer et participer : contact

A vous de jouer. Ne haïssez pas les médias, soyez les médias !

((( Publiez ! )))
Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus ni loi, ni travail !

Les rendez vous à venir :

20 Juillet
- 9h : rassemblement devant le tribunal des Prud’hommes de Valenciennes (18 Place du 8 mai 45) concernant un référé pour José de Bombardier, licencié pour fait de grève.

15 Septembre
- Prochaine date de mobilisation nationale, si pas d’autres avant !


Pour contacter la commission antirépression (témoignages, infos juridiques) : 06 48 57 86 30 - agdeluttelille at riseup.net


Depuis quelques semaines maintenant, la mobilisation contre la loi travail est en marche. Partie de la base, la mobilisation du 9 mars a laissé place à celles des 17 et 24 mars, principalement étudiantes et lycéennes à Lille, puis à la manifestation du 31 mars. Durant celle-ci, des pneus ont été brulés devant le Conseil Général et des slogans ont recouvert les murs de plusieurs banques et agences d’interim. Peu après l’arrivée de la fin du cortège, alors que quelques projectiles volaient vers la police, celle-ci a décidé de vider la place de la République. Bilan : des gazages à bout portant, quelques coups de matraques et plusieurs interpellations.

Une assemblée contre la loi travail se réunie régulièrement depuis le 9 mars à l’Insoumise, et des AGs et ateliers (banderoles, pancartes, discussions thèmatiques) ont eu lieu à Lille 1 et Lille 3. L’amphithéâtre archimède (M1) est occupé à Lille 1 depuis le 23 mars, ainsi que l’amphithèâtre B1 à Lille 3 depuis le 29 mars.

En guise d’horizon potentiel, un appel de syndicalistes « On Bloque Tout » (22 mars 2016) vise à la généralisation et reconduction de la grève, et fait émerger une revendication au delà du retrait de la loi :"La réduction du temps de travail à 32 heures par semaine, sans réduction de salaires, ni flexibilité". Dans plusieurs villes, des places publiques sont occupées suite à un appel baptisé "Nuit debout". Voilà peut-être une piste pour l’avenir de la lutte. Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus ni loi, ni travail !

Les actions passées (non exhaustif) :

Mardi 12 Juillet
- Péage gratuit à fresnes-les-montauban par l’intersyndicale

Jeudi 30 juin
- Rassemblement devant le TGI de Lille, en soutien aux personnes arrêtées le 28 juin. Elles ressortent toutes libres, dont 2 avec un controle judiciaire jusqu’à leur procès. Les procès auront lieu au 30 août pour une partie des personnes, et fin septembre pour les autres.

Mardi 28 juin
- Blocage du CRT de Lesquin
- Blocage du rond point de porte des postes à Lille : à 6h30 ; des militants syndicaux et indépendants ont investis le rond point des postes, à Lille. Armés de pneus et de briquets, ils ont tout bloqué. Ce se voyait de loin. Surpris les flics ont mis du temps à se réveiller, mais à 9h30, ils chargent et arrêtent ceux qui ne fuient pas assez vite, puis opèrent une chasse à l’homme dans Wazemmes. Bilan 8 arrestations. Un rassemblement a eu lieu dans la fin de matinée au commissariat central de Lille. Un témoignage est disponible ici
Suite à la manifestation de l’après midi, un cortège de plusieurs centaines de personnes s’est rendu au commissariat pour demander la libération des personnes arrêtées. Vers 19h30, une bonne partie des gens étaient partis, les flics ont chargé le reste des personnes présentes, en arrêtant de nouveau plusieurs.

Samedi 25 juin
- Rassemblement contre la répression, à Lille

Jeudi 23 juin
- Blocage du port de Santes, lire le Compte-rendu subjectif du blocage de port de santes

Lundi 20 juin
- Rassemblement devant l’Hotel du Département à Lille, en soutien à des syndicalistes mises à pied suite à une action du 1er mars, et contre les menaces de procès liées aux "dégradations" de la route pendant le blocage du dépôt pétrolier d’Haulchain/Douchy les mines

Dimanche 19 juin
- Bloquons l’euro : Opération escargot sur l’A1 avec des personnes de la CGT, Nuit Debout et de l’AG de lutte

Samedi 18 juin
- Action en Solidarité avec les personnes incarcérées du Bagelstein de Rennes : ON REPONDRA CHAQUE FOIS QU’ON NOUS ATTAQUE

Vendredi 10 juin
- Blocage de l’usine Roquette à Lestrem par l’UL CGT Armentières

Jeudi 9 juin
Après un long procès (une nouvelle fois) et un rassemblement conséquent, Antoine est condamné à 8 mois de sursis pour violence sur agent et 2 mois de sursis pour refus d’ADN. François prend 6 mois de sursis également.. Tous les deux sont interdit de manifestation pendant 2 ans. Antoine est sorti ce soir de prison.
En parallèle durant l’après-midi un barrage filtrant a eu lieu à Rekkem, à la frontière franco-belge, organisé par des syndicats belges & français, contre l’offensive étatico-patronale européenne.

Mercredi 8 juin
- Blocage du port de lille : [08/06] Récit du blocage du port fluvial

Lundi 6 juin
- Action pour le retrait de la loi travail et la libération d’Antoine : ce matin les cheminots soutenus par des syndicalistes (SUD, CGT, CNT) et des militants de l’AG contre la loi travail ont bloqué la gare Lille-Flandres et les bâtiments hébergeant le système national de réservation de la SNCF (Socrate).

Samedi 4 juin
- Cortège vénère et libertaire pendant la PRIDE ; communiqué à ce propos : Communiqué « Les Gouines qui Détestent la Police »

Lundi 30 mai
- Blocage de la Plateforme Industrielle Courrier (PIC) à Lesquin durant toute la journée

Mercredi 25 mai
- Résultat du procès des personnes arrêtées à la CNT : une personne a été relaxée, la seconde a été condamnée avec 6 mois de sursis, 500€ d’amende par flics (4), 2 ans de mise à l’épreuve, 1 an d’interdiction de manif et une obligation de travailler…Elle fait appel de cette condamnation

Vendredi 20 mai
Antoine, en détention préventive à sequedin, a commencé une grève de la faim. A lire : À Lille, un camarade en grève de la faim !

Jeudi 19 mai
- Blocage de la raffinerie de Douchy les mines dès le matin, ainsi que de toutes celles du Nord jusqu’à l’Ouest. Plusieurs lieux ou zones industrielles sont aussi bloqué-e-s dans la région dès le matin.
- Le dispositif policier de mardi est de nouveau déployé pour la manifestation à Lille. Des personnes auraient étaient embarquées en début de manif (dixit VdN). La nouvelle du placement en préventive d’antoine tombe en fin de manif.
- Manif sauvage au soir, vers 20h30, le PS, plusieurs banques, panneaux de pubs et d’autres agences sont redécorées à la peinture. Le pas est pressé et après quelques rues parcourues, les flics commencent à être bien visibles dans les rue perpendiculaires de la rue gambetta. Un camion de keufs, flashball dépassant par la fenêtre, est croisé au niveau du métro gambetta, Le cortège se disperse peu après vers la place de wazemmes mais CDI et BAC arrivent presque de suite sur place. 10 à 12 personnes sont interpellées.

Mercredi 18 mai
Alors que les flics se rassemblaient dans pleins de ville de la région, et partout en france, pour se plaindre d’être mal aimé, une manifestation contre les violences policières a eu lieu à Lille à 18h. Un récit de la manif : 18 mai à Lille : UNE MANIF BONNE ENFANT QUI DÉTESTE LA POLICE

Mardi 17 mai
- Au matin à Valenciennes : "Manif deter hier à Valenciennes contre la Loi Travail, des bouchons monstres des 7h du mat. La manif n’est pas déclarée, on fait ce qu’on veut : CAF, pôle emplois,… sont envahis quelques instants."
- L’aprem la manif régionale à Lille est accompagné d’un dispositif répressif massivement renforcé. Une réunion entre la préfecture et certains syndicats (CGT/FSU/FO) avaient eu lieu le matin même,Des contrôles d’identités ont lieux aux abords de la manif et de lieux militants ou bar à moulins. Des personnes ont été embarquées pour vérification d’identité.
La manifestation est à peine commencée que des flics chargent la fin de cortège et embarquent deux personnes. Une d’elle sera libérée quelques heures plus tard. Antoine, la seconde personne, est placé en détention préventive après 48h de GAV, jusqu’au à juin, date de son procès.
Une à plusieurs autres personnes ont été arrêtées durant la manif. L’une d’elle a été convoquée en comparution immédiate le jeudi 19 juin aussi, et est placé sous contrôle judiciaire.
La solidarité contre les keufs et/ou leurs pratiques sera affirmé par de nombreuses personnes durant la manifestation, avec entre autre l’empêchement de nouvelle(s) tentative(s) de scinder le cortège.
Plus d’infos et communiqués ;
- Solidarité avec Antoine, militant du SEL CGT du Valenciennois et du CAL Valenciennes !
- Lille : Antoine, militant CGT, et un autre camarade menacés de comparution immédiate après une arrestation arbitraire

Jeudi 12 mai
Récit de la manifestation et ses suites : LILLE, 12 MAI, CA COMMENCE

Samedi 7 mai
L’opération "picnic elysée" à destination de Néchin, terre frontalière occupée par nombre de Mulliez, s’est bien passée. Voir les articles ci-dessous :
- Nos radis contre vos paradis (fiscaux)
- Pique Nique chez les Mulliez (vidéo)

Mardi 3 mai
- Journée d’action du 3 mai à Lille, on promène nos poulets !
- 3 mai : Promenade de poulets, volume 2

Lundi 2 mai
Communiqué des occupant-e-s de Lille 3

Lundi 25 avril
Début d’occupation du théâtre du nord par les interluttant.es : lire le communiqué à ce propos

Samedi 23 avril
Deux étudiants de Lille1 avaient été interpellé sur le campus par la BAC dans la nuit du vendredi au samedi, suite à un appel de la sécurité du campus. Ils ont été libéré le lendemain, à priori sans suite.

Vendredi 22 avril
Rassemblement de 150 personnes devant le TGI de lille, en soutien aux deux camarades arrêtés arbitrairement à la fin de la manifestation contre la loi travail le mercredi 20 avril. Ils ont été libéré sous contrôle judiciaire. Le procès est fixé au 25 mai.
Un compte rendu d’audience est disponible ici.

Mardi 20 avril
- LILLE, 20 AVRIL, Récit à chaud : Répression ciblée et intimidation policière après la manifestation contre la loi travail.
- Communiqué de l’union des syndicats CNT de Lille suite à l’intrusion de la police dans son local
- Début de vengeance sur un commissariat
- Communiqué de la CNT Lille suite au saccage de leur local par la police

Lundi 19 avril
Action en soutien aux personnes "tabassées, mutilées, blessées par la police" et à celles "condamnées, enfermées par la justice" sur le nouveau tribunal administratif : Profanation du nouveau tribunal administratif

Samedi 16 avril
Une cinquantaine de personnes ont recouvert des vitrines de banques avec des affiches, en distribuant des faux billets pendant la matinée.
L’après midi une action a eu lieu au magasin printemps. L’action a été rapidement écourtée par les vigiles et flics mais des boules puantes et autres slogans ont quand même eu le temps d’être lancé.es,

Vendredi 14 avril
Le rassemblement au PS a eu lieu mais a été un peu écourté, le débat CFDT/PS ayant été annulé après une Attaque symbolique contre deux locaux du ps

Jeudi 14 avril
Rassemblement à10h rue faidherbe à Lille, d’une cinquantaine de personnes devant le local de Audrey Linkenheld (députée et conseillère municipale à lille)

Vers 18h, l’inauguration de la candidature de la France à l’expo universelle 2025 a été brièvement pertubée par surprise, A lire : Petit récit subjectif de l’inauguration de l’exposition, 15 mars, Lille, Palais des beaux-arts.
Samedi 9 avril
Manifestations à Valenciennes, Maubeuge, Cambrai, Bruay la Buissière, Béthune, Boulogne, Lens, Calais et Lille.

A Lille, la place de la république est occupé depuis le samedi matin et dans la foulée de la manifestation pour le mouvement Nuit Debout. La place restera occupée jusqu’à lundi 11 à 6h du matin. Voir un article de La Brique sur le samedi.

Jeudi 7 avril
- [Calais] 19h, rassemblement Nuit Debout devant la gare de Calais

Mercredi 6 avril :
- [Lille] : Rassemblement à 16h devant le siège du PS à l’appel du CSP 59
- [Calais] : Rassemblement "Nuit Debout" à 18h sur la place d’armes

Mardi 5 avril :
- [Lille] Manifestation
- [Calais] Rassemblement "Nuit Debout" d’une trentaine de personnes à 18h, place d’Armes.

Lundi 4 avril :
- [Croix] Occupation de la villa cavrois par la Coordination InterLuttant-e-s 59-62

Jeudi 31 mars :
- [Lille] Blocage d’une partie du carrefour devant l’hôtel de région et blocage de l’IEP et du lycée Pasteur. Voir : Un récit de la matinée du 31 mars à Lille
- [Lille] Manifestation régionale, voir un récit de la répression en fin de manif par le journal La Brique

Mercredi 30 mars :
- [Lille] Rassemblement devant le siège du PS à l’appel du CSP 59

Infos & ressources
- Emission "Derrière la vitrine" du 7 avril
- [Loi travail] Modifications du 14 mars : http://www.cnt-f.org/59-62/2016/03/…
- [Loi travail] Argumentaire de 4 pages (Version synthétisée de 2 pages)
- Guide d’autodéfense juridique

Publié le 7 avril 2016 |  dernière modification le 15 juillet 2016 |  Commenter l'édito
Occupation des "mijeurs" du parc des Olieux

[Ajout du 28 avril : ] Le Communiqué #15 du collectif des Ollieux est ici.
Alors que les institutions refusent de faire le moindre geste pour que les jeunes puissent vivre dignement, l’avocate de nombreux jeunes du parc a déposé un référé contre la mairie, le département et la préfecture pour non garantie de la dignité et de la protection de ces jeunes. Le collectif des Ollieux appelle à un rassemblement de soutien, ce vendredi 29 avril à 9 heures devant le nouveau tribunal administratif, 5 Rue Geoffroy Saint-Hilaire à Lille.


Depuis juin 2015, une trentaine de jeunes mineurs étrangers vivent au parc des Olieux, situé dans le quartier Moulins à Lille. Suite à la fermeture d’une église du quartier dans laquelle ils étaient hébergés, ils ont choisi de vivre là.

Ils sont dans l’attente d’une reconnaissance de leur minorité, procédure qui peut prendre plusieurs mois durant lesquels ils ne sont, aux yeux des institutions de l’Etat, ni mineurs, ni majeurs (d’où le terme "mijeurs"). Durant cette période, ils ne bénéficient d’aucune aide ni de l’état, ni du département, ni de la mairie.

Des interventions (confiscation des affaires, photo de leurs papiers, recensement des noms, comptage en pleine nuit à la lampe torche…) quotidiennes de la police ont eu lieu durant l’été.

Le 17 septembre, une vingtaine d’entre eux se sont fait embarqués au commissariat pour vérification d’identité, puis relâchés avec des convocations et confiscation des papiers pour vérification. Le récit complet de cette arrestation est ici.

Alors que l’enchaînement des convocations se terminait, une nouvelle descente de flics (PAF/BST/CRS*) a eu lieu le 7 octobre, sur réquisition du procureur. De nouvelles convocations ont alors été données aux mêmes personnes.

Certains des jeunes ont été hébergés durant les dernières semaines par des personnes solidaires. Ils ont décidé de tous retourner dormir sur le parc des Olieux pour avoir plus de visibilité.

Le mercredi 14 Octobre, un rassemblement de soutien a été organisé réunissant une centaine de personnes. Des tentes, bâches et banderoles ont été installées durant celui-ci, et du matériel pour dormir amené.

Un rassemblement a eu lieu le vendredi 16 octobre, devant le bâtiment de la cellule des mineurs isolés étrangers à Villeneuve d’Ascq. Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour exiger "l’exécution de la loi" et "l’ouverture de 50 places d’hébergement". Une délégation a été reçue. Les personnes l’ayant reçue se sont engagées à trouver une solution d’ici le début de la semaine prochaine. Le récit de la fin de la semaine est disponible ici

[Nouvelles du 19 octobre] : deux rendez-vous sont prévus le mercredi 21 octobre :
- à 10h devant la DDCS, 175 rue Gustave Delory (métro « mairie de lille »), pour exiger des places d’hébergement digne pour tous
- à 10h (début de l’audience) au TGI de Lille, avenue du peuple belge, pour soutenir un jeune convoqué devant le Juge des Libertés et Détention

[Nouvelles du 21 octobre] : Les promesses faites le vendredi 19 octobre n’étaient que des promesses… Elles n’ont débouché sur aucune solution d’hébergement cette semaine. Le rassemblement du mercredi 21 octobre n’a pas permis d’obtenir un rendez-vous. Le récit plus détaillé des derniers jours est dans le Communiqué n°2.

[Ajout du 23 octobre] : Les nouvelles du Parc des Olieux sur ce qui s’y est passé entre le 21 et le 23 octobre sont à lire dans le Communiqué n°3

[Ajout du 27 octobre] : Les dernières nouvelles du Parc sont dans le Communiqué n°4

[Ajout du 9 novembre] : Les contrôles de la PAF deviennent une triste habitude et la situation n’évolue pas beaucoup au Parc des Olieux. Une manifestation de solidarité avec les migrant.e.s, les réfugié.e.s et les sans-papier.e.s a eu lieu le samedi 7 novembre à Lille. Elle avait pour mot d’ordre "Nous ne sommes pas dangereux, nous sommes en danger !". Voici les communiqués n°5 du 29 octobre, n°6 du 2 novembre et n°7 du 5 novembre du Collectif des Olieux.

[Ajout du 10 & 23 décembre] : Dans les méandres de l’administration, la lutte continue. La PAF ne lâche pas l’affaire et le Collectif des Olieux non plus. Il n’y a plus besoin de vêtement ni de matériel mais d’argent toujours. Hélàs… Plus d’informations sont disponibles sur les communiqués n°8 et n°9 du Collectif des Olieux.

[Ajout du 21 février] :
Le journal du parc #2 est sorti depuis quelques semaines. N’hésitez pas à le demander en y passant !
Deux jeunes étaient placés au CRA* de Lesquin depuis le 16 février. Ils étaient convoqués au TGI* de Lille ce lundi 22 février. Un rassemblement de soutien s’est tenu à 10h, à l’appel du collectif des Olieux. Les deux jeunes ont été libéré suite à l’audience.

Par ailleurs, la préfecture de Lille a informellement fait savoir qu’elle comptait expulser les jeunes qui vivent au parc des Olieux. Un rassemblement de soutien au parc des Olieux a eu lieu ce Mercredi 24 février à 17h30, au parc des Olieux.

[Ajout 26 février] :
Le collectif des Olieux a appelé à un rassemblement pour soutenir deux autres jeunes du parc durant leur passage devant tribunal de grande instance de Lille. RDV était donné le samedi 27 février à 10h au TGI de Lille. Plus d’infos : ici. Les deux jeunes ont été libéré suite à leur passage au tribunal.

[Ajout d’avril] : Les communiqués #11 et #12 du collectif des Ollieux sont ici et .

[Ajout de fin avril] : Les communiqués #13 et 14 du collectif des Ollieux sont ici et .

Parce que le soutien est toujours nécessaire, n’hésitez pas à passer sur le parc pour dire bonjour, avoir des informations, amener des boissons chaudes…

*PAF : Police aux frontières / BST : Brigade Spécialisée de Terrain (reconnaissable par leur insigne scorpion à Lille) / CRS : Compagnie Républicaine de Sécurité / CRA : Centre de Rétention Administrative / TGI : Tribunal de Grande Instance

Publié le 16 octobre 2015 |  dernière modification le 28 avril 2016 |  Commenter l'édito
Retour d’Indymedia Lille (Episode 2)

 ! Mise à jour le 6 avril 2016 !

Indymedia Lille vient de changer son certificat SSL et utilise désormais l’outil et autorité de certification Letsencrypt. Le certificat du site sera renouvelé tous les 3 mois.

Le certificat racine de Letsencrypt étant intégré à la majorité des navigateurs web actuels, l’accès au site en HTTPS est désormais rétabli par défaut.

Les empreintes du certificat du site (valable jusqu’au 04/07/2016) :

  • SHA 256 :
    CD:71:5A:16:AD:C2:F3:81:AF:DA:4E:E8:87:B4:8D:FB
    :F7:96:04:D0:0E:9C:A5:3B:33:EB:C1:35:C0:33:57:18
  • SHA 1 :
    A6:0A:EC:34:30:8E:80:11:7A:34:5D:26:35:8E:9D:04:75:67:C2:1A

Pour plus d’informations sur le HTTPS et d’autres outils de sécurité, voir l’édito ci-dessous. Merci de nous prévenir des problèmes rencontrés sur notre mail : imc-lille at riseup.net

A bientôt !

 ! Mise à jour le 18 février 2015 !

Le site est reparti. Comme certainEs ont pu le voir entre deux, le serveur hébergeant le site avait été compromis suite à des attaques il y a quelques semaines. Après réinstallation, nous le relançons pour de nouvelles aventures !
Le certificat SSL du site a encore été changé. A la suite, les nouvelles empreintes du certificat du site :

  • SHA1 Fingerprint=72:E5:9F:1D:8A:6F:AC:A7:6A:3E:F3:E4:92:52:54:35:CF:2C:88:15
  • MD5 Fingerprint=D2:AE:A8:AC:72:30:B9:AA:C6:04:33:7F:C0:04:11:F5

Pour éviter d’avoir l’erreur à chaque connection au site : télécharger le certificat racine de l’autorité de certification.
Ses empreintes sont ci dessous :

  • MD5 Fingerprint=D9:20:60:6C:AF:D7:5C:51:69:2B:18:57:A7:A3:76:95
  • SHA1 Fingerprint=C8:62:EF:04:4F:7C:91:05:09:D1:85:88:C1:4D:3F:E2:36:38:4D:86
Publié le 9 février 2015 |  dernière modification le 6 avril 2016 |  Commenter l'édito
La sécurité n’est pas un crime

L’attaque meurtrière contre Charlie Hebdo et les évènements des jours suivants laissent aujourd’hui place au jeu politique. La réponse étatique ne s’est pas faite attendre longtemps, et promet entre autres choses, un renforcement sécuritaire de la législation pour le contrôle de l’internet et des réseaux sociaux. Le tout sous couvert du "terrorisme", et présenté comme "mesures d’exception".

Ces mesures dites "d’exception" ont déjà été appliquée à de nombreuses reprises ces dernières années à "l’ultra gauche" et autres "anarcho-autonomes", et plus récemment en espagne s’est déroulé l’opération Pandore durant laquelle 14 domiciles et centres sociaux ont été perquisitionnés. Suite à celle-ci, 7 des 11 personnes arrếtées et déférrées sont encore en détention aujourd’hui, avec entre autres motifs : “la production de publications et de moyens de communication”, et le fait que les accusé·es “utilisent les emails avec des mesures de sécurité extrêmes, comme les serveurs RISEUP”.

Parce que prendre des précautions face à l’Etat et d’autres ennemis n’est pas une pratique à remettre en cause ni à criminaliser, nous nous associons à la lettre diffusée par Riseup.

Nous en profitons pour rappeler l’existence et l’importance de quelques outils et pratiques visant à la protection de la vie privée sur internet comme ailleurs.

Un Guide d’Autodéfense Numérique (https://guide.boum.org) est en élaboration depuis plusieurs années. On y retrouve des explications sur le fonctionnement d’un ordinateur, le matériel et utilisation qui peuvent conserver des traces, et une présentation et explication d’outils permettant de se prémunir d’éventuels désagréments. Si tout cela peut paraître complexe, un des autres point fort de ce guide est sa simplicité de lecture et son aspect pédagogique. Autant dire que ça vaut le coup d’le lire ! :
- Guide Autodéfense Numérique - Tome 1 (hors connexion)
- Guide Autodéfense Numérique - Tome 2 (en ligne)

A noter que les deux tomes sont sortis récemment en version papier

Dans la même veine pédagogique, la brochure "L’informatique se défendre et attaquer"

- Tails (The Amnesic Incognito Live System) - https://tails.boum.org
Tails est un système d’exploitation live, que vous pouvez démarrer, sur quasiment n’importe quel ordinateur, depuis un DVD, une clé USB, ou une carte SD. Son but est de préserver votre vie privée et votre anonymat, et de vous aider à :

  • utiliser Internet de manière anonyme et contourner la censure
  • toutes les connexions sortantes vers Internet sont obligées de passer par le réseau Tor
  • ne pas laisser de traces sur l’ordinateur que vous utilisez sauf si vous le demandez explicitement
  • utiliser des outils de cryptographie reconnus pour chiffrer vos fichiers, emails et messagerie instantanée.

- Tor (The Onion Router) & Tor Browser Bundle - https://www.torproject.org
Au travers de différentes couches de chiffrement et d’un réseau mondial de serveur relai, Tor permet de ne pas être identifié sur Internet en masquant l’adresse IP depuis laquelle vous vous connecté.

Tor browser Bundle est un package incluant Tor et un navigateur internet spécialement configuré pour fonctionner avec. Il permet une approche et utilisation plus simple.

- Protocole HTTPS :
L’utilisation d’une connexion HTTPS (plutôt que HTTP) permet d’établir une connexion sécurisée avec un site web et d’assurer la confidentialité, l’intégrité, et l’authentification des données échangées. Cela peut éviter que des mots de passe transitent en clair, ainsi que bien d’autres informations.
Le site Indymedia Lille permet l’utilisation le protocole HTTPS et nous vous incitons à l’utiliser ;) Le certificat racine d’Indymedia Lille et ses empreintes sont disponibles ici

Plus d’infos & explications :

Publié le 19 janvier 2015 |  dernière modification le 19 janvier 2015 |  Commenter l'édito
Expulsion imminente des camps et squatts à Calais

Samedi 31 mai 2014 a 14h30 : EXPULSIONS DE CAMPEMENTS : Rassemblement à Calais contre les mesures violentes et inutiles

Infos du jeudi 29 mai 2014
Le terrain de distribution est toujours occupé. Le préfet a annonce au matin que 48h étaient laissées (à partir du 28 mai) et qu’il n’y aurait pas d’expulsion vendredi matin..

Il y a toujours besoin de monde sur place.

Infos de la matinée du 28 mai 2014 :
Le terrain de distribution est occupé par environ 150 personnes, une cinquantaine de soutien sont présentEs. Les gendarmes mobiles ont essayé de forcer les grilles pour entrer. Des négociations ont eu lieu avec le directeur de la DDCS.

La réponse après discussion avec le préfet ; les occupant.e.s peuvent rester sur le lieu de distribution au moins jusqu’à demain. IlLEs sont invité.e.s à trouver un terrain éloigné du centre ville pour s’installer.

Pour se faire une idée des jours qui viennent, voici un message d’une avocate : "Des audiences rétention administrative renforcées ont déjà été programmées pour lundi en prévision de ces expulsions…"

Un article résumant le dispositif mis en place et les dernières infos dans les commentaires : L’opération "Sauvons les migrant.e.s de Calais" est en cours
— -
Depuis le 21 mai 2014, l’expulsion de plusieurs camps est officiellement annoncée à Calais. Ce sont 700 à 800 personnes que l’Etat décide une fois de plus d’expulser. Un coup médiatique et clin d’oeil supplémentaire vers l’Angleterre, la droite et l’extrème droite (qui n’a pas manqué de faire parler d’elle à Calais ces derniers mois). A noter que les trois squatts ouverts en Février par le collectif Salut Ô toit sont expulsables à compter du 30 mai 2014, probablement une seconde mission pour la masse policière réunie pour l’occasion.

En parallèle, pour séduire les personnes à sensibilité socialiste, le squatt Victor Hugo a été légalisé le 22 mai 2014. Ouvert en juin 2013 par des activistes du réseau No Border, il accueillait jusqu’alors des femmes, enfants et personnes vulnérables. Suite au gel de l’expulsion et à l’engagement du préfet à reloger les femmes accueillies, des négociations ont eu lieu entre la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) et des personnes investies dans la gestion quotidienne de la maison. C’est désormais l’association Solid’R qui s’est installée dans les lieux.

Une réunion entre les associations, activistes et les migrantEs a eu lieu le samedi 24 mai pour informer de la situation, et voir quelle réaction donner à cela. La date d’expulsion annoncée initialement est le mardi 27 mai au matin. La veille du jour dit, la distribution des traitements contre la gale n’a pas lieu, ce qui laisse présumer que l’expulsion n’aura pas lieu le 27, mais plutôt le mercredi.

Dans la nuit du 26 au 27 mai, des personnes des différents camps se sont installées sur le terrain de distribution, bâches et couvertures à la main, pour protester contre les expulsions. L’occupation est toujours en cours.

Un appel à venir sur place a eu lieu depuis quelques jours ainsi qu’un communiqué de presse de différentes associations.

Un rassemblement contre les mesures violentes et inutiles est prévu à Calais, Samedi 31 mai à 14h place d’Armes.

Plus d’informations :
- http://calaismigrantsolidarity.word…
- https://passeursdhospitalites.wordp…

Publié le 27 mai 2014 |  dernière modification le 29 mai 2014 |  Commenter l'édito
Sale temps pour les luttes ?

C’est pas nouveau, les périodes électorales ne sont pas les plus propices au développement des luttes… Tout le monde attend la ou le sauveurE suprême, la ou le meilleurE prétendantE au rôle de superE menteurEUSE, celle ou celui qui nous fera rêêêver en couleur et en 3D sous notre petite couette.

Sale temps pour les luttes donc. Pour autant, les sans-papiers du CSP59 ont profité de cette période pour lancer une vague d’occupations, et de visites des meetings de nos cher-e-s candidat-e-s afin de rappeler qu’ils/elles ne se cacherons pas et qu’ils/elles ne se taieront pas non plus. Ils/elles nous auront fait la bonne surprise en faisant un petit coucou dans les locaux de l’UMP, ce qui n’avait pas été fait depuis pas mal d’années dans la métropole !
Réaction policière disproportionnée, désinformation de la part de l’UMP, arrestation de 6 camarades placés en détention, puis déferlante de violence sur les soutiens aux camarades lors des passages en procès…
Il faut croire qu’on devrait fermer sa gueule en période de débat démocratique ! Mais quand même, les camarades ont été libérés ! On ne se laisse pas faire…

A Calais, difficile de dire si la période électorale rend les choses plus difficiles que durant l’année. C’est plutôt l’imminence des jeux olympiques de Londres et la volonté d’une ville "propre" par la maire Bouchart qui donnent le ton… Pas évident de faire pire en fait. La répression policière, le harcèlement sur les migrant-e-s et les militant-e-s qui les soutiennent est monnaie courante dans le nord.
Et certains migrants, désespérés face à la situation dans laquelle cet état raciste les met, décident de mettre leur vie en jeu, en espérant pouvoir la prolonger un peu ici et dans de meilleurs conditions.

Des occupations, c’est le Collectif Chômeurs Précaire qui en a également menées dans le but de débloquer certains dossiers à Pôle emploi. Là encore, en restant polis ("on ne lâchera rien !", "on ne se cachera pas !" etc.), et en s’organisant un minimum, et bien même en période électorale, on peut construire des choses intéressantes ! Notamment des convergences de lutte, comme cela s’est fait avec le CSP59 !

Et dans le reste de l’hexagone, de quoi parle t-on dans notre bonne presse ? Sécurité, immigration, terrorisme… c’est la faute des étranger-e-s, la faute des pauvres.
Les candidat-e-s en appellent donc au peuple, à la nation, à la patrie… Faut dire que ça ne nous parle pas beaucoup tout ça. Y’a qu’à regarder nos camarades en Grèce et en Espagne. Gauche ou droite, c’est la même crise qui sert d’argument pour nous dépouiller encore un peu plus, la même qui est censée nous faire penser que décidément ces dernières années, c’est un sale temps pour les luttes…
À moins qu’on s’y mettent vraiment.. ?

Publié le 21 avril 2012 |  dernière modification le 21 novembre 2014 |  Commenter l'édito
Black Out anti SOPA/PIPA - Défendons notre Internet libre !

Défendons notre Internet libre !

Ce mercredi 18 janvier, Indymedia Lille se joint au mouvement de blackout lancé aux États-Unis, et fermera son site de 8h à 20h en protestation contre les lois Stop Online Piracy Act (SOPA), et Protect IP Act (PIPA).

Ces deux projets de loi, dont les médias officiels ne parlent que très peu, sont des arrêts de mort pour l’Internet tel que nous le connaissons.Rédigés sous l’influence des lobbys des industries culturelles américaines qui souhaitent dégager toujours plus de profits, et faire survivre leur modèle économique obsolète, SOPA et PIPA s’attaquent à ce qui est de bon ton d’appeler "piratage".

L’objectif est donc de faire en sorte que tout contenu protégé par des droits d’auteurs, et circulant sans autorisation sur le réseau, soit censuré.

Les projets proposent pour cela de bloquer l’accès aux sites par les moteurs de recherche, par les fournisseurs d’accès à internet et d’obliger les annonceurs publicitaires et les entreprises de paiement en ligne à cesser tout contact avec le site (nous avons pu observer cette méthode contre le site Wikileaks il y a quelques temps).
Enfin, les projets prévoient de bloquer l’accès à ces sites au niveau des serveurs DNS. Ce type de censure est déjà expérimenté dans certains pays comme la Chine, l’Iran ou la Syrie, et peut avoir un impact sur la totalité du réseau.
En clair, n’importe quel site pourrait être menacé, les vidéos de vos artistes préférés retirées, les sites renvoyant des liens vers elles, attaqués.

La mobilisation grossit en ce moment même dans le monde entier, et montre déjà ses premiers effets. Le projet SOPA semble avoir été abandonné, et les défenseurs de PIPA commencent à palir !

Le collectif Indymedia Lille tient donc à affirmer son soutien aux interautes américains qui se battent depuis des semaines contre la censure d’Internet.

Nous tenons également à participer à cette journée de grêve, car nous savons que ces projets nous concernent directement, et pourront de plus servir d’exemple dans d’autres pays s’ils passent. La loi Hadopi en France est par ailleurs un bon exemple de l’état d’esprit dans lequel se placent les politiques français vis à vis d’Internet.

Nous n’oublions pas non plus qu’au niveau européen, ce sont des projets très similaires qui se discutent en ce moment même, comme l’accord commercial anti-contrefaçon : ACTA.

Nous réaffirmons donc notre opposition à ces graves atteintes à la liberté d’expression, de création, et à la neutralité d’Internet, et appelons tous les internautes à se mobiliser face à chaque projet qui remettrait en cause le développement d’un Internet libre et ouvert.

Publié le 17 janvier 2012 |  dernière modification le 21 novembre 2014 |  Commenter l'édito
www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

SyndicationSyndication |  Site réalisé avec spip 2.0.10 [14698] |  Version du squelette 4.0