Corse : Où va le nationalisme de la jeunesse ? envoyé le 14/05/22 - Articles d’ailleurs
Crime colonial, une journaliste abattue par l’armée israélienne envoyé le 14/05/22 - Articles d’ailleurs
Et c’est reparti pour un tour… envoyé le 01/05/22 - Articles d’ailleurs
★ PAR-DELÀ LE BIEN ET LE MAL envoyé le 28/04/22 - Articles d’ailleurs
Médias et Ukraine : la guerre en continu envoyé le 16/04/22 - Articles d’ailleurs

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 25

Mayday contre la précarité en france et en europe
envoyé le 25/04/05 par info prcaire Mots-clés  chômage & précarité   europe   2004  

Extraits de la Déclaration du Middlesex (Beyond ESF - Londres)

(...)

Nous souhaitons constituer un réseau transeuropéen de mouvements et de collectifs déterminés à agir avec virulence contre les représentants du libre-échange et pour les droits sociaux valables pour tous les êtres humains vivant sur le sol européen

(...)

Nous avons décidé de préparer ensemble une Journée européenne du 1er Mai en 2005 (EuroMayDay), qui se tiendra dans les principales villes d’Europe, en appelant les travailleurs temporaires en colère, les temps-partiels mécontents, et les syndicalistes à se mobiliser contre la précarité et l’inégalité, à revendiquer la flexibilité face aux dirigeants et bureaucrates, assurant ainsi la « flexécurité » contre la « flexploitation. »

(...)

Nous appelons tous nos frères et soeurs européens, qu’ils soient marxistes autonomes, anarchistes post-industriels, syndicalistes, féministes, antifas, queer, verts anars, hacktivistes, travailleurs cognitifs, ouvriers lésés, employés précaires ou en sous-traitance et assimilés, à se rassembler et à s’organiser pour une action politique et sociale commune en Europe


Appel à l’EuroMayDay 200
MAYDAY MAYDAY MAYDAY MAYDAY MAYDAY

La condition de vie et de travail la plus répandue en Europe est la précarité. Celle-ci touche davantage de personnes chaque jour et dans chaque aspect de la vie : choisie ou subie, la majorité de la population expérimente la précarité généralisée. Les précaires sont actuellement au coeur du processus de production de richesses. Or, malgré cette centralité, nous restons invisibles et ne comptons pour rien dans les formes traditionnelles de représentation sociale ou politique et dans le calendrier européen.

Précaires d’Europe, travailleurEs flexibles et temporaires, migrantEs, étudiantEs ou chercheurEs, serfEs démotivéEs du salariat, licenciéEs ou employéEs rompuEs au temps partiel, salariéEs à l’emploi discontinu, chômeurEs volontaires ou non, nous nous emparons du présent et nous battons pour de nouveaux droits collectifs et gagner ainsi en libertés. Afin de rendre visibles les nouvelles formes de coopération sociale, les capacités à partager des compétences, expériences et ressources appropriées à la construction d’un imaginaire d’affirmation, nous proposons de constituer un espace public européen et appelons chacun à participer à l’Euromayday à Barcelone, Milan, Helsinki, Paris, Liège, Hambourg, Séville, Vienne, Stockholm, Maribor, Palerme, Genève et Copenhague.

Le 2 avril, rejoignez la deuxième journée d’action pour la liberté de circulation et d’installation et contre les centres de rétention.

Ce Premier mai 2005, investissez les rues d’Europe, participez aux actions et Parades de l’Euro May day.

Précaires d’Europe, soyons maîtres de nos vies. Conspirer c’est respirer ensemble !

Mettons nous en mouvement, par l’agitation, la grève, l’action collective, pour imposer une Europe ouverte et libre.
Paris, le 13 mars 2005


EuroMayDay : manifeste pour un 1er Mai ’05 contre la précarité

[ version 1.1 ]

Vous avez dit "précaire" ?

Que l’on soit livreur-euse, employé-e d’une administration publique, journaliste ou employé-e domestique, avec ou sans emploi, nous sommes obligé-e-s de gagner notre vie en temporaire, au noir, en pseudo-indépendant, en télétravail. Nous ne connaissons pas, ou si peu, la « protection » de la réglementation du travail. Nous ne savons pas ce qu’est la stabilité, un revenu garanti ou un avenir sans angoisse. La précarité n’est pas pour nous un phénomène conjoncturel, mais structurel.

Nos vies sont exploitées et niées. Même nos sentiments et nos attitudes sont marchandisés. Bref, ce sont des vies précarisées. La précarisation touche nos moyens de subsistance, de logement, de transport, de loisir et de culture, notre santé ; elle affecte aussi le sens de toute activité humaine et nous empêche de prendre les décisions les plus élémentaires sur nos vies.

Nous subissons dans notre chair les effets directs des « triomphes » du néolibéralisme, ainsi que des défaites et des trahisons répétées de cette gauche institutionnelle qui ne vit que pour les élections et le spectacle médiatique.

La précarité nous a été imposée par ceux qui exproprient la richesse sociale et le bien commun, aussi bien dans les pays développés que ceux dits en voie de développement. Nous ne croyons plus à la « régulation » illusoirement défendue par le syndicalisme de la « paix du travail », ce syndicalisme de l’organisation verticale et catégorielle à l’imitation de la politique des patrons et de leurs usines. La dictature de l’usine est finie. L’usine est partout et non plus concentrée en un seul lieu. Nous sommes partout. C’est dans l’ensemble du territoire que nous produisons et c’est là aussi que nous résistons chaque jour face à la précarité. Nous n’avons pas décidé d’être précaires, mais d’être libres.

Par la force des choses, nous devenons intransigeant-e-s. A l’instar des mouvements de résistance, comme le mouvement des sans-terre, nous réclamons que l’ensemble des richesses que nous produisons soient justement réparties et non accaparées par une minorité et une élite.

Nous nous reconnaissons dans la « Déclaration de Middlesex du précariat d’Europe », appelant à la constitution d’un réseau transeuropéen de mouvements et de collectifs déterminés à agir de façon combative contre le néolibéralisme sécuritaire et pour des droits sociaux valables pour tous les êtres humains vivant sur le sol européen. Nous sommes pour un autre syndicalisme, un syndicalisme qui protège l’ensemble de nos conditions de vie, et non les profits et la croissance, un syndicalisme pour lutter contre le pouvoir qui s’impose sur nos vies.

Nous souhaitons préparer ensemble avec d’autres collectifs et d’autres gens précaires comme nous une journée de lutte pour le 1er Mai 2005, EuroMayDay du précariat, qui aura lieu dans de nombreuses villes d’Europe, pour affirmer face aux dirigeants et bureaucrates, chefs des ressources humaines et seigneurs des médias, notre détermination à lutter par nos propres moyens, au-delà du cadre du gouvernement représentatif, par la voie de la démocratie participative, de l’action directe et de la désobéissance non violente.

Ici, à Genève et en Suisse, nous entendons contribuer à promouvoir un mouvement d’assemblées de précaires combatif et désobéissant, subversif et horizontal. Nous proposons de mener une action collective forte à l’occasion de l’EuroMayDay, comme moment constituant d’un processus d’entrée en mouvement durable, participatif et large.

Finissons-en ensemble avec la précarité ! Exigeons une liberté de circulation pour tout le monde ! Libérons-nous des effets de la marchandisation ! Luttons pour un revenu garanti pour chacun-e ! Permettons un accès réel à la formation ! Socialisons les biens communs !


envoyé le 25 avril 2005  par info prcaire  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.7 [24473]
Top