agenda
Informations locales
Compte-rendu subjectif du blocage de port de santes publié le 27 juin 2016 dernier commentaire le 29 juin 2016 à 18h34
Olieux-lettre au président conseil départemental du nord publié le 12 juin 2016 dernier commentaire le 19 juin 2016 à 14h09
Olieux-devoir de réponse cgt publié le 12 juin 2016
Olieux communiqué 17 publié le 12 juin 2016
[08/06] récit du blocage du port fluvial publié le 10 juin 2016
Appel à perturber l’euro 2016 publié le 7 juin 2016
Agenda publié le 3 juin 2016
Collectif des olieux-communiqué n°16 publié le 28 mai 2016
Les sans papiers occupent l’ump
JPEG - 1 Mo

Pour les sans-papiers, période électorale ne rime pas avec trêve militante. Comme à son habitude, le Comité des Sans-Papiers 59 profite de ce temps où les promesses volent, pour rappeler que leurs revendications n’admettent pas les « peut-être ». Le cycle d’occupation qu’ils ont entamé depuis plusieurs semaines s’est renforcé par une présence aux meetings des différent-e-s candidat-e-s passé-e-s dans la ville. Mais un candidat de première importance manquait encore à l’appel : Nicolas Sarkozy.
C’est donc au local de l’UMP que ce vendredi 30 mars, les sans-papiers ont décidé d’adresser leurs revendications en direction du parti au pouvoir.

Une occupation pacifique

Vers 15h, une soixantaine de personnes, des femmes, des hommes, et des enfants, investissent les lieux, ouverts à l’occasion d’une permanence. Rapidement, les chants habituellement entonnés tous les mercredi soirs Place de la République envahissent les locaux rue Solférino. Des soutiens viennent une cinquantaine en renfort devant les locaux pour reprendre à leur tour des slogans de régularisation.
Rapidement, le dispositif policier se renforce, CRS, Brigade Anti Criminalité, gradés… On a l’impression d’assister à une attaque terroriste. Tout se déroule dans le calme à l’intérieur comme à l’extérieur, même si les « militants » UMP dans le local se montrent particulièrement agressifs envers les camarades occupant-e-s. Comme en témoignent leurs affiches arborant les murs : « Fiers de nos valeurs : Oui à laïcité, non à la burqa », les UMPistes réaffirment leurs positions face à l’injustice des politiques migratoires. Plutôt que d’appeler la préfecture pour exiger le traitement des dossiers de régularisation des occupants, ils auront d’ailleurs préféré rameuter la police.

Un dispositif musclé

JPEG - 1 Mo

Aux alentours de 16h, l’étau se resserre autour des soutiens : route bloquée, flics qui débarquent en masse… En une dizaine de minutes, une vingtaine de bleus en tenue, puis une autre, se placent en ligne face à la foule. Ça sent l’évacuation, il faut laisser un peu de champ pour qu’ils puissent accomplir leur sale besogne dans les locaux, loin des regards. Au nom de la république, les sommations sont rapidement faites, puis laissent place aux gaz lacrymogènes, aux piétinements et coups de matraques…
Dans le local, les sans-papiers sont brutalement expulsé-e-s. Contrôles d’identité pour tout le monde, sept personnes sont arrêtées.
Celles-ci n’ont pour l’instant connu de la préfecture qu’une porte fermée.
De celles et ceux qui ont participé à cette action, on trouve tout de même plusieurs blessé-e-s, dont un qui finira la journée à l’hôpital.

JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 1 Mo

Sans-papiers mais motivé-e-s !

JPEG - 1 Mo

17h, le cortège se dirige vers la Place de la République pour y tenir la traditionnelle assemblée générale de débriefing. Il n’aura pas fallu réfléchir longtemps pour que les militant-e-s décident de manifester leur soutien aux camarades arrêtés. Direction le commissariat central, les bagnoles de flics déboulent dans les rues (au cas où les gens iraient plus vite à pied !)

JPEG - 1 Mo

Jusque tard dans la nuit, sans-papiers et soutiens sont resté-e-s devant le commissariat central scandant leurs slogans afin d’obtenir la libération des victimes de l’État raciste.

JPEG - 1.3 Mo

Selon les dires, l’UMP aurait porté plainte, et les camarades seraient à ce moment en garde à vue. L’un deux sortira tout de même. Mais ce n’est qu’après avoir reçu un coup de téléphone de l’un des six restant, que nous apprendront que le reste du groupe avait été placé en centre de rétention. Les flics en poste n’auraient-ils pas été mis au courant avant 1h30 du matin ?

Pour la libération des camarades, et la régularisation de tou-te-s les sans-papiers, la lutte continue !

JPEG - 1.5 Mo

Article publié le 1er avril 2012  Auteur : Un-e soutien
Liste des documents liés à la contribution

Commentaires
Avertissement

Toute contribution validée peut faire l'objet de commentaires. Ces derniers ont pour objectifs de :

  • compléter l'information donnée dans la contribution
  • apporter un argument ou contre-argument à la contribution
  • apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution
Tout commentaire ne répondant pas à ces trois objectifs, ou étant contraire à la politique éditoriale du collectif Indymedia Lille sera suprimé définitivement du site

Seul les compléments d'information sont autorisés pour les événements présentés dans l'agenda.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

modération à priori

Les commentaires de cet article sont modérés à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un membre du collectif Indymedia Lille.


Saisissez votre commentaire

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

SyndicationSyndication |  Site réalisé avec spip 2.0.10 [14698] |  Version du squelette 4.0