Avis de tempêtes #30 envoyé le 17/06/20 - Analyses
LA POLICE FRANÇAISE S’ENFONCE ET CREUSE envoyé le 14/06/20 - Analyses
Journal le Spigaou envoyé le 10/06/20 - Analyses
Avis de tempêtes #29 envoyé le 17/05/20 - Analyses

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

L’islamophobie, le djihadisme et le capitalisme sont les multiples facettes d’un même ennemi
envoyé le 27/06/12 par Un sympathisant du CCI Mots-clés  religions & mysticisme  

La lecture des minutes du procès d’Anders Breivik relatant comment il a massacré des douzaines d’adolescents l’année dernière, dans le camp d’été du Parti travailliste norvégien, donne la nausée. Le procès de Breivik a donné lieu à beaucoup de débats sur sa santé mentale, sur le fait qu’il ait agi seul ou comme membre d’un réseau fasciste organisé, ou s’il devait être autorisé à utiliser la cour d’Oslo comme tribune pour défendre sa philosophie politique 1.

Les meurtres commis par Mohamed Merah à Toulouse n’étaient pas à aussi grande échelle mais n’en font pas moins froid dans le dos. Mais les tireurs d’élite de la police française n’ont pas offert de scène à Merah pour exposer sa philosophie  : il a été abattu après un siège en règle 2.

Il y a des différences évidentes dans la façon dont ces deux cas ont été traités. Dans The Guardian du 21avril, Jonathan Friedland 3 souligne qu’en règle générale, habituellement, on ne donne pas une chance aux terroristes islamiques, même s’ils sont capturés vivants, d’expliquer leurs motivations comme on l’a fait avec Breivik. Idéologiquement, des gens d’extrême droite comme Breivik et des djihadistes comme Merah semblent se situer à deux pôles opposés. L’obsession de Breivik, c’est la menace “d’islamisation” de l’Europe, alors que les djihadistes déclarent qu’ils agissent non seulement pour venger les attaques contre les musulmans en Irak, en Palestine ou en Afghanistan, mais pour la création d’un califat mondial gouverné par la loi de la Charia.

Mais ce qui est le plus frappant en réalité, qu’il s’agisse des islamophobes et des djihadistes, c’est la similarité de leur idéologie et leur pratique.

Pour commencer, Breivik a exprimé devant la cour son admiration pour la méthode d’al Qaida, son organisation en petites cellules décentralisées. On a suggéré que c’était un modèle dont les groupes d’extrême droite s’inspirent de plus en plus. Breivik a aussi vanté le caractère impitoyable d’al Qaida et son esprit de sacrifice personnel au service d’un idéal plus élevé. Mais quand on regarde de plus près ces idéologies respectives, on voit qu’elles ont beaucoup de choses en commun.

Un racisme partagé

Toutes les deux sont profondément racistes  : l’hystérie de droite sur l’islamisation de l’Europe n’est que la dernière version de l’idéologie de la civilisation chrétienne blanche menacée par des hordes d’envahisseurs à peau sombre. Au début du xx siècle, la grande menace était présentée comme étant celle des Juifs fuyant les pogroms en Russie  ; il y a quelques décennies, c’était les émigrés asiatiques et noirs importés pour travailler pour des salaires inférieurs à ceux des ouvriers “du pays”  ; aujourd’hui, le racisme a dû se déguiser sous les habits de l’anti-islam parce qu’être ouvertement antisémitisme, ou raciste anti-noir est beaucoup plus difficile à faire avaler à une population qui est déjà habituée à un environnement social beaucoup plus diversifié. La English Defence League (EDL) 4 a même des membres juifs et sikhs, unis (pour le moment) par leur haine de l’islam, “religion du mal”, à des troupes d’assaut blanches. Mais derrière tout cela, c’est la même vision d’un monde “aryen”, née comme justification de l’extension impérialiste du capitalisme européen et américain depuis la fin du xix siècle.

Mais les djihadistes ne sont pas moins racistes. Quand l’Islam est apparu, comme les autres religions monothéistes, il était l’expression, en termes idéologiques, d’une réelle tendance à l’unification de l’humanité, au delà du tribalisme. Il était donc ouvert à tous les groupes ethniques et avait une attitude pleine de respect vis-à-vis des religions juives et chrétiennes qu’il considérait comme porteuses d’une révélation précédente. Mais aujourd’hui, le djihadisme est l’expression d’une autre réalité historique  : la religion, sous toutes ses formes, est devenue une force au service de la division et du maintien d’un système en déclin. Dans l’esprit des groupes djihadistes, ou de type taliban, les “kaffirs” (incroyants) ne se distinguent pas des “étrangers”, les Juifs ne sont plus le peuple élu de la Bible, mais les diaboliques conspirateurs de la paranoïa nazi, les églises chrétiennes sont des cibles légitimes pour les attentats à la bombe ou les massacres. Cette doctrine de la division s’est même étendue aux disciples de l’islam – al Qaida a probablement tué plus de musulmans chiites en Irak ou au Pakistan que de membres de n’importe quelle autre confession.

Leur haine peut s’adresser à des groupes différents, mais l’extrême droite et les djihadistes s’opposent tous implacablement à tout mouvement réel vers l’unification de l’humanité.

Une morale partagée

Breivik et al Qaida partagent aussi la même conception de la morale  : la fin justifie les moyens. Pour Breivik, les ados qu’il a tués n’étaient pas innocents parce qu’ils soutenaient un parti qui incarne “le mal” que représente le “multiculturalisme”. Mais ils ont été tués, avant tout, dans l’intention de déclencher une guerre raciale qui conduirait au nettoyage ethnique de l’Europe et à un nouveau millénaire aryen-chrétien. Pour Merah, les petits enfants juifs peuvent être descendus d’une balle dans la tête parce que les avions israéliens ont tué beaucoup plus d’enfants palestiniens. Pour Ben Laden et ceux de son acabit, tuer des milliers de civils dans les Twin Towers est une réponse justifiée à ce que les Américains ont fait en Afghanistan et servira le but de rallier tous les Musulmans du monde sous le même étendard de la Guerre Sainte et du nouveau califat.

Beaucoup de libéraux peuvent bien sur tenir le même discours – cela fait partie de leur argumentation selon laquelle tous les extrêmes se rejoignent. Mais les extrémistes les plus visibles ne sont que la partie émergée d’un iceberg beaucoup plus grand.

Derrière Breivik, il y a tous les variantes d’EDL (English Defense League) et de politiciens “populistes” comme Le Pen en France et Wilders aux Pays-Bas, qui adoptent la ligne “je ne suis pas d’accord avec sa méthode mais la menace de l’islamisation pose vraiment question…”. Et derrière eux, il y a le flot des journaux dont les titres n’arrêtent pas d’être des plaintes sur les terroristes musulmans parmi nous, l’arrivée croissante de demandeurs d’asile, pendant que les politiciens “responsables” se font concurrence pour montrer qui est le plus ferme contre l’immigration, et sont en tout cas en charge de l’Etat qui expulse à tour de bras dans leur pays d’origine les demandeurs d’asile qui fuient la pire misère que leur offre le système actuel, ou les enferme dans des camps de rétention.

De la même façon, l’idéologie djihadiste n’est que la fille de l’idéologie officielle des Etats arabes qui sont depuis longtemps anti-sionistes et en perpétuel état de guerre avec Israël, une façon de tenter de détourner la colère des masses de leurs propre pratiques dictatoriales et corrompues. “L’Islam radical” a aussi ses apologistes “révolutionnaires”  : Galloway 5, le SWP 6 et d’autres fractions gauchistes, dont la réponse à la dernière atrocité du Djihad est aussi  : “je ne suis pas d’accord avec leurs méthodes, mais….” parce qu’ils partagent la même conception que les Etats-Unis et le sionisme sont l’ennemi impérialiste numéro 1 et voient le Hezbollah, le Hamas et les djihadistes irakiens ou afghans comme des expressions de “l’anti-impérialisme”.

Tout cela représente la sécrétion idéologique du processus de pourrissement sur pied réel en cours dans la société capitaliste contemporaine  : le cours sans fin à la guerre impérialiste qui est devenu de plus en plus chaotique et irrationnel au fur et à mesure que le système se décomposait. La guerre de tous contre tous, qui divise et dresse les populations les unes contre les autres , que ce soit au nom de la race, de la religion ou de la défense de l’Etat, est un maelström qui constitue la menace la plus réelle et la plus dévastatrice à laquelle fait face l’humanité aujourd’hui – la menace d’un enfoncement sans limite dans la barbarie et l’autodestruction. Les “libéraux” ou “bons démocrates” qui incriminent l’extrémisme et nous inondent de leurs discours humanistes ne représentent pas davantage une alternative. Ce sont bien ces derniers qui ont entretenu la guerre en justifiant l’usage de la terreur, de l’envoi de la bombe atomique sur Japon et sur les villes allemandes à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et donc poursuivi la catastrophe et le cauchemar subi par les populations dans cette guerre, parce que c’était un moyen d’assurer la domination du capitalisme dans l’après-guerre.

La seule vision mondiale en opposition à ces divisions idéologiques, c’est l’internationalisme de la classe ouvrière  : la simple idée que les exploités sous le joug de toutes les nations, de toutes les religions, ont là défendre les mêmes intérêts de lutter contre leur exploitation et leurs exploiteurs. C’est un combat dont le but est l’unification réelle de l’humanité, dans une communauté mondiale sans Etats. C’est un combat dont les moyens ne peuvent qu’être en adéquation avec ses buts. Ce combat-là cherche à gagner à sa cause ceux qui sont tombés dans l’idéologie des exploiteurs en montrant le besoin réel d’une solidarité humaine, au lieu de prôner le massacre des incroyants ou des infidèles Ce combat rejette la pratique de la vengeance sans discrimination et le meurtre de masse parce qu’il sait que ces méthodes ne pourront jamais aboutir à l’établissement d’une société humaine. Oui, la lutte de la classe ouvrière est une sorte de guerre. Mais elle est vraiment la guerre pour en finir avec toute guerre, parce que ses buts et ses méthodes sont radicalement opposés aux buts et aux méthodes du capitalisme et de la société de classe dont ne peuvent surgir que toujours plus de massacres sanglants.

Courant Communiste International - www.internationalism.org

1) Voir l’article que nous avons écrit à l’époque de la tuerie  : http://en.internationalism.org/icconline/2011/august/norway

2) http://www.ilfoglio.it/soloqui/12779

3) http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/apr/20/breivik-terrorist-like-al-qaida

4) Mouvement fondé en 2009 dont le but affiché est “de combattre l’islamisation de l’Angleterre” et qui organise depuis régulièrement des manifestations dans plusieurs villes du pays dans ce sens.

5) George Galloway d’origine écossaise est un ancien député du Parti travailliste, fervent admirateur de Fidel Castro, qui est surtout connu pour ses prises de postions d’extrême gauche et pro-palestiniennes. En novembre 2007, il a fondé RESPECT Renewal , devenu ensuite le Parti de Respect, qui soutient notamment la Palestine dans le conflit israélo-palestinien. Il a notamment organisé entre 2008 et 2010 des convois d’aide humanitaire à la population de Gaza contre le blocus du territoire baptisés “Viva Palestina  !” . Battu aux législatives en 2010, il est élu membre de la Chambre des Communes depuis mars 2012.

6) A l’origine Groupe Socialist Review (GSR) , ce groupe fondé autour de Tony Cliff en 1950 analysait la Russie stalinienne comme un régime particulier où la “bureaucratie” s’était emparée du pouvoir. Partisan d’une politique d’entrisme dans le Parti Travailliste et les syndicats. Rebaptisé SWP début 1977 où il se présente aux élections sous sa propre bannière, il sert encore aujourd’hui de rabatteur au Parti Travailliste lors des consultations électorales. Devenu l’organisation gauchiste la plus importante au Royaume-Uni, le SWP recrute parmi les jeunes ouvriers et surtout les étudiants sur une base de campagnes activistes (conte le désarmement nucléaire pendant la Guerre froide, puis contre la guerre au Vietnam), elle anime toujours les grandes manifestations sur ses thèmes favoris  : l’anti-­fascisme et l’anti-racisme. Son organe de presse est Socialist Worker.


envoyé le 27 juin 2012  par Un sympathisant du CCI  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Compléments
  • 11 juillet 2012 10:52

    Les idéologues du CCI ne peuvent pas écrire un article sur n’importe quel sujet sans faire intervenir leurs fantasmes contre les ennemis du Monde libre, en l’occurrence ici le Hamas et le Hezbollah ! Dans un article sur le racisme, il faut le faire !

    Les racistes qui représentent les intérêts de l’idéologie dominante sont pudiquement baptisés « islamophobes », ce qui permet de nier leur appartenance politique au service du sionisme et de l’Empire.

    Et de mettre sur le même plan le racisme d’Etat et le racisme individuel. On n’en attendait pas moins des idiots utiles du pouvoir.

    Pour voir la manipulation des médias, on se reportera plus utilement à des analyses antiracistes

    Les tueries de Montauban et Toulouse et les maladies de la société française

    http://www.ujfp.org/spip.php?article2257



    Le point de vue du PIR sur la tuerie de Toulouse

    ⚠️ <html>http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1623</html>

    Mohamed Merah et moi

    ⚠️ <html>http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1637</html>

  • « des questions à l’islam »
    De Toulouse à Oslo
    par Sebastien Fontenelle 


    « […] Dans l’espace des neuf mois qui se sont écoulés entre la tuerie d’Oslo et celles de Montauban et de Toulouse : le point de vue du directeur du Nouvel Observateur sur « le rapport entre les écrits ou les paroles d’un côté, les actes de l’autre » semble donc avoir sensiblement évolué, puisqu’après avoir soutenu en juillet 2011 qu’il n’était pas possible de « rendre le Front national responsable d’actes qu’il a toujours réprouvés sans ambiguïtés », il donne en mars 2012 l’impression d’être soudain plus disposé à considérer que « les idées de l’extrême droite légale encouragent les passages à l’acte d’éléments marginaux ».

    Comment s’explique cette évolution ?

    La réponse est dans la suite de son éditorial, où Laurent Joffrin explique que :
    « De même qu’on peut reprocher à l’extrême droite politique l’usage que certains criminels peuvent faire de ses idées, on doit dénoncer l’influence des religieux dogmatiques, seraient-ils de simples prêcheurs, sur les exactions des fanatiques. » [4]

    C’est donc, finalement, très simple : si le patron de l’Obs dit en mars 2012 (en soutenant qu’on peut reprocher à l’extrême droite politique l’usage que certains que certains criminels peuvent faire de ses idées) l’exact contraire de ce qu’il disait en juillet 2011 (en soutenant qu’on ne pouvait pas reprocher à l’extrême droite politique l’usage que certains criminels pouvaient faire de ses idées) ?

    C’est parce que ce spectaculaire changement d’avis lui ouvre la possibilité d’user contre les musulmans du procédé même dont il redoutait neuf mois plus tôt que d’aucun(e)s ne l’emploient contre des « éditorialistes réactionnaires »...

    ...Et « d’incriminer » après les tueries de Montauban et de Toulouse, « selon la méthode de la causalité floue qui autorise toutes les confusions », non plus seulement, comme il avait fait après celle d’Oslo, des sites où des fanatiques colportent « une agressivité verbale telle qu’elle finit par distiller une sémantique de guerre civile » (ou sainte), mais bien la religion musulmane dans son entier - puisque c’est à « l’islam », en général, qu’il a « des questions » à poser, et à ses « docteurs de la foi » qu’il demande, à la conclusion de son éditorial, s’ils « cautionnent » (ou « reprennent », ou « approuvent ») les « appels au meurtre qu’on trouve ici ou là dans les livres sacrés ».

    3. Par ses deux réactions, à la tuerie d’Oslo d’abord, puis à celles, neuf mois plus tard, de Montauban et de Toulouse, Laurent Joffrin esquisse donc une doxa qui peut se résumer comme suit : quand un fanatique réactionnaire tue ses compatriotes, il serait parfaitement déplacé de vouloir apostropher les docteurs de la réaction.

    Mais quand un fanatique musulman tue ses compatriotes, « on doit » interpeller les théologiens de l’islam.

    Et c’est intéressant, mais en réalité, une fois qu’on a dressé ce constat ?
On est encore (très) loin d’avoir épuisé le sujet - qui mériterait, par exemple, qu’on relève aussi que l’accès aux médias des oulémas reste chez nous assez limité [5], quand les idéologues dédiés à la fustigation de « l’islamisation de l’Europe » ont, eux, des ronds de serviettes dans (beaucoup) plus de rédactions qu’on n’en pourrait compter sur les doigts de deux mains.

    Et tout cela pourrait faire nombre d’intéressantes questions à (se) poser, quand on dirige un vénérable hebdomadaire : mais encore faut-il le vouloir. […] »

    http://lmsi.net/Des-questions-a-l-Islam

  • 15 juillet 2012 17:30

    "La démocratie bourgeoise et ses factions" , on les trouve dans la récupération qui est faite par la pensée dominante et ses idiots utiles.

    « Alors que l’on met en terre les corps des trois petits enfants juifs assassinés et du jeune père de deux d’entre eux en Israël, en présence notamment des familles, de responsables israéliens mais aussi du ministre d’État Alain Juppé, on apprend que l’Autorité palestinienne affirme ne rien avoir à faire avec ces assassinats. Ce serait oublier son incitation à la haine anti-israélienne et antisémite diffusée au quotidien et qui a poussé il y a un an, par exemple, deux jeunes Palestiniens à assassiner trois enfants juifs, dont un bébé de 3 mois, égorgé dans son berceau, et leurs parents. Des Franco-israéliens aussi, la famille Fogel. […]

    Qui se souvient des Fogel alors que tout le monde se souvient de Mohamed Al-Dura dont la mort avait été faussement attribuée à des soldats israéliens : la responsabilité des médias.

    Mais qui, en France se souvient de cette famille massacrée ? Alors que tout le monde se souviendra de Mohamed Al-Dura dont la mort avait été filmée par un cameraman palestinien et attribuée à des soldats israéliens dans le commentaire qu’y avait plaqué plus tard Charles Enderlin qui n’était pas sur les lieux. Accusations invraisemblables, portées sans la moindre preuve ni la moindre enquête et offertes gratuitement par France 2 à qui en faisait la demande. Cette séquence avait fait le tour du monde et des dégâts incalculables.

    Et qui sait aujourd’hui qu’Arlette Chabot, devenu directrice de l’information de cette chaîne, avait déclaré par deux fois au moins que l’on ne pouvait accuser ces soldats d’avoir tué cet enfant ? Tout indiquant, au contraire, qu’ils ne l’avaient pas fait.

    Autre exemple de cette désinformation médiatique : cet engouement invraisemblable avec cet anti-israélien primaire qu’est Stéphane Hessel, dont l’imposture a été démontée par Gilles-William Goldnadel dans « Le Vieil Homme m’indigne ». Engouement de certains politiques aussi à l’égard de cet homme si haineux d’Israël et qui avait pleuré sur le sort des Palestiniens en rencontrant le Hamas à Gaza où il avait été invité par les services consulaires français pour une conférence dans le « Centre cultuel français de Gaza ».

    On mesure ici la responsabilité écrasante des médias. Même si la désinformation qui aurait poussé Mohamed Merah, tueur présumé des enfants et du jeune enseignant d’Ozar Hatorah, ne lui est sans doute pas venue par les médias nationaux mais par des réseaux sociaux ou des antennes paraboles. […]

    http://crif.org/tribune/tuerie-de-toulouse-l’autorité-palestinienne-dans-le-rôle-de-pompier-pyromane/30430

  • Tant que les prolétaires n’auront pas compris que la source fondamentale de la mystification religieuse est l’esclavage économique et, de fait, le capitalisme sous toutes ses formes, ils n’auront rien compris. C’est il me semble le sujet de ce texte initial et rien d’autre. Il n’y a donc pas de différence à faire entre l’Islam et les autres religions, tous ces mysticismes rétrogrades et réactionnaires qui abrutissent l’humain. Il faut combattre toutes les religions sans aucune exception, celles-ci étant des émanations métaphysiques et conservatrices du capitalisme. A lire : "Le combat du marxisme contre la religion" - http://fr.internationalism.org/rint110/religion.htm

  • De l’art de noyer le poisson.

    On parle de domination et de pensée unique et les idéologues nous rétorquent que toutes les religions se valent. Bravo, belle trouvaille, on n’y aurait jamais pensé tout seuls !

    La récupération du CRIF pour fustiger la résistance palestinienne est du même tonneau que la récupération du CCI pour dénoncer le Hamas et le Hezbollah.

  • A 15 juillet 23H47, en quoi diffère l’idéologie capitaliste et bourgeoise du Hamas et du Hezbollah de celle de l’Etat capitaliste sioniste ?

  • 5 août 2012 11:03

    Pour voir la différence, il faudrait peut-être abandonner les thèses négationnistes. Ne pas voir la différence, au-delà de toute idéologie, entre un Etat raciste, colonisateur, occupant et qui pratique le nettoyage ethnique, et la résistance, quelle qu’elle soit, à ce nettoyage ethnique, c’est la définition même du négationnisme.

    Pour le CCI, ce qu’endurent les populations victimes de l’apartheid et du colonialisme, c’est des broutilles, ça ne rentre pas dans leur schéma idéologique.

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.7 [24473]
Top