RSS articles
Dernières nouvelles de Frontex
posté le 05/12/16 Mots-clés  sans frontières   europe   contre les guerres  

Tiré de https://canonsrompus.wordpress.com/2016/11/24/dernieres-nouvelles-de-frontex/, un site sous-titré "Journal contre la guerre" :

Le 6 octobre 2016, l’agence Frontex est devenue l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (EBCG). Dans le cadre de la fermeture des frontières et de la délégation de la « gestion des migrants » à des pays non-européens, cette agence prétendait sauver les exilé.e.s alors même qu’ils et elles étaient refoulé.e.s ou abandonné.e.s à leur sort en mer. L’opération Sophia par exemple, lancée en 2015, faisait patrouiller des navires de guerre aux quatre coins de la Méditerranée pour faire la chasse aux barques et aux canots des exilé.e.s.

Frontex était une force armée transnationale qui ne disait pas son nom ; à sa création en 2004, son budget était de 6 millions d’euros. En 2016, il était de 238 millions.

Pourtant Frontex ne paraissait pas assez puissante. On a donc constitué cette nouvelle agence EBCG, qui a pour missions officielles de :

– recueillir et traiter les données (empreintes, fichage…) en temps réel ;

– donner une formation commune aux différents garde-frontières européens, créer des normes communes ;

– être une « passerelle » entre les industriels et les corps de garde-frontières pour « proposer les dernières innovations technologiques pouvant répondre à leurs besoins » ;

– constituer une force de 2 500 soldats dont 1 500 réservistes ;

– surveiller les frontières européennes, repérer leurs « points faibles » et y envoyer des troupes.

Alors que Frontex ne disposait pas de son propre personnel mais dépendait des contributions volontaires des États membres, la nouvelle agence a ses propres troupes, et peut les lancer où elle le souhaite sans dépendre de quiconque… Elle se saisit elle-même, peut exiger des mesures juridiques d’un État membre et, si elle estime ces mesures insuffisantes, intervenir militairement y compris contre l’avis de l’État concerné. Elle peut aussi lancer des opérations sur le territoire d’États non-européens (Turquie, Libye, Égypte).

Elle dispose des équipements des États membres : navires, avions, hélicoptères, drones, accès aux systèmes de surveillance satellitaires Copernic et Eurosur…

Enfin, elle constitue des « équipes européennes d’intervention en matière de retour » (c’est-à-dire d’expulsion) et prévoit de mettre en place un laissez-passer unique européen destiné à faciliter les expulsions.

N’oublions pas le formidable marché que tout cela représente pour les firmes privées (Finmeccanica, Airbus, Thales, Safran essentiellement) : équipement des douaniers, technologies de surveillance, infrastructure informatique… Les mêmes intérêts capitalistes qui sont la cause des guerres aux portes de l’Europe (ou de leur perpétuation) profitent du marché de la gestion des « flux de populations » qui en sont la conséquence directe.

La guerre aux frontières est une guerre menée par l’Union européenne contre les migrant.e.s. Fermer les frontières, c’est rendre leur franchissement plus difficile, donc plus coûteux et surtout plus dangereux. Dans les neuf premiers mois de 2016, 3 500 personnes sont officiellement mortes rien qu’en mer Méditerranée.


posté le 5 décembre 2016 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les commentaires de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre commentaire

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.4 [23444]
Top