RSS articles
Avis de tempêtes #23 posté le 18/11/19 - Analyses
Aux voiles et à vas peur ! posté le 08/11/19 - Analyses
Il y a 40 ans posté le 03/11/19 - Analyses
Avis de tempêtes #22 posté le 15/10/19 - Analyses
Avis de tempêtes #21 posté le 16/09/19 - Analyses

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

[Vidéo] Qu’est-ce que la propriété ? posté le 21/11/19 - Articles d’ailleurs
Du Yémen à Gaza, la France complice des criminels posté le 18/11/19 - Articles d’ailleurs
[Bolivie] INVISIBILISER C’EST AUSSI DE LA VIOLENCE posté le 16/11/19 - Articles d’ailleurs
De Moix à Trump : ces amis qui ne nous veulent pas du bien posté le 14/09/19 - Articles d’ailleurs
Quand le Peuple est V@chement Populaire posté le 04/09/19 - Articles d’ailleurs
A propos de la flic infiltrée débusquée au contre-sommet du G7 posté le 02/09/19 - Articles d’ailleurs
Marx/Bakounine de Maurício Tragtenberg posté le 20/08/19 - Articles d’ailleurs

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 13

A toutes les prisonnières
posté le 22/03/17 par Sarah Ben Mots-clés  luttes féministes   contrôle social  

J’ai envie d’écrire un petit truc sur Barbara. 2017, 20 ans de sa mort. Elle est partie un 24 novembre, on est le 24 janvier et y’a déjà le Figaro, Paris Match, France 2 qui ont sorti des petits résumés de sa vie, son œuvre. Et puis y’a Depardieu qui va faire un tour de chant en reprenant ses mots… [et Patrick Bruel] Et tout ça est plein d’hommes, et tout ça m’énerve.

J’étais au lycée quand elle a tiré sa dernière révérence, je me souviens que j’avais hésité à sécher les cours pour aller marcher derrière son cercueil. Cette envie avait fait comme un souffle : l’expiration finie c’était passé. Je ne connaissais pas bien son répertoire, mes parents ne l’écoutaient pas plus que ça, j’étais simplement très touchée par les quelques chansons que je connaissais d’elle. Je m’étais dit que bon, ça valait pas un mot d’absence dans mon carnet.

D’elle je connaissais surtout l’engagement contre le sida. Mon oncle avait perdu sa lutte, contre la maladie, en janvier 96. J’ai commencé la mienne dans le sillon de cette blessure. Ma colère a commencé ici. Colère contre tout, et contre rien aussi : contre la tranquillité de ceux dont le confort n’est jamais perturbé. Grandir, et même vieillir maintenant, a signifié mettre des mots sur cette colère qui ne m’a jamais quittée. Qui s’est même amplifiée avec les années, les aventures, les coups et les tendresses qui les ont remplies. C’est encore elle et ce qu’elle charrie qui me tiennent debout aujourd’hui. Barbara m’a accompagnée dans ce voyage, tout du long. Sa voix m’a consolée, inspirée et bercée tant de fois. Et cela ne cesse pas.

Ses mots, sa voix, sont ceux du fond de nous. Nous, des femmes. Certaines du moins. De toutes les générations, y compris plus jeune que la mienne : il m’est souvent arrivé de me rendre compte que des femmes que j’aimais aimaient aussi Barbara. Et quand je l’apprenais, mon amour grandissait.

Barbara n’a pas été « brisée » ou « blessée » dans son enfance : elle a été violée par son père. Entre ses 10 et ses 19 ans. Bien sûr ça brise, ça blesse, ça vous laisse sans repos et sujette aux cauchemars mais, l’euphémisme bon teint n’aide pas à ce que cela cesse. Les discours larmoyants et chargés d’allusions sont quotidiens : ils sont indécents et insupportables. Barbara en parlait. Autrement, mais jamais elle n’a cessé d’en parler. Le parfum lourd des sauges rouges, les dahlias fauves dans l’allée, c’est fou tout, j’ai tout retrouvé, hélas… Dans chacune de ces mélodies, il y a la douleur, la violence et la force qui, mêlées, façonnent les femmes. Et la beauté. Comme un travail, un effort, un regard acéré, une recherche. Barbara était cette énergie vitale, de celle qui vient du combat, de la lutte pour survivre. Digne. Barbara parle de beaucoup d’entre nous, de celles qui n’ont pas eu le choix : la lutte ou la mort.

Barbara parlait aussi dans ses importances de l’ombre. Elle a chanté pour certaines quand elle ne chantait plus pour ceux qu’on appelle toujours « tous » mais qui sont, en vérité, cette minorité qui vit dans le confort. Elle a fait le tour des prisons, des quartiers de femmes : Montluc, Saint-Paul, Poissy, Fresne, Amiens, les Baumettes… Elle avait mis sur pied des stratagèmes pour que la presse ne le sache pas, ne la suive pas, ne transforme pas son travail en spectacle. Elle tournait avec un médecin qui faisait de la prévention sida auprès des prisonnières. Elle, elle, chantait, écoutait, échangeait, distribuait des produits de beauté, du parfum, des choses sans importance mais tellement vitales quand ce qu’il se joue, entre quatre murs, c’est l’arrachement quotidien de ta dignité.

Barbara, aucun homme, aussi beau et tendre que les amours de tes chansons, ne sera jamais ce souffle de vie. Nous seules en avons le secret, il est au plus profond de nous. Soyez émus, si voulez, mais taisez-vous (pour une fois) : laissez-nous Barbara.

Le piano noir de Barbara a été déposé, après sa mort, au quartier des femmes de la prison de Fresnes. Il y est encore, il est utilisé par les prisonnières, c’est là qu’elle voulait qu’il continue de vivre.

http://lmsi.net/A-toutes-les-prisonnieres


posté le 22 mars 2017  par Sarah Ben   Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les commentaires de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre commentaire

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.4 [23444]
Top