[CCL] Projection de Nothing to Hide
posté le 27/10/17
mardi 14 novembre 2017 20:00
lieu : Centre Culturel Libertaire (CCL)
adresse : 4, rue de Colmar, Lille
03 20 42 82 72
ccl59 riseup.net
Mots-clés  contrôle social   critiques des médias   Informatique   video  

NOTHING TO HIDE est un documentaire collaboratif écrit et réalisé par les journalistes Mihaela Gladovic et Marc Meillassoux. Le film, en cours de réalisation, est dédié à la question fondamentale et encore jamais posée de la surveillance de masse : son acceptation dans la population. Après s’être rencontrés lors d’évènements dédiés à la surveillance sur internet, Mihaela et Marc ont décidé de travailler sur ce qui leur est apparu être la clé de voute de la surveillance moderne : son acceptation et sa justification dans une partie croissante de la population à travers l’argument “je n’ai rien à cacher”.

L’argument du « rien à cacher »

Malgré les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance de masse - de nature étatique ou commerciale -, la réponse de beaucoup d’entre nous à ces intrusions dans notre sphère privée est progressivement devenue : « la surveillance ? Je n’ai rien à cacher ! ».

Les gens s’accordent généralement à dire que les régimes de surveillance sont intrinsèquement dangereux et liberticides. Pourtant, nous utilisons un nombre croissant de services en ligne et d’applications gratuites, dont nous savons depuis les documents révélés par Snowden qu’elles servent de matière première à la surveillance d’Etat. Nombre d’entre nous justifions alors notre approche de la façon suivante : « de toute façon, je n’intéresse personne » et finalement « Ils peuvent regarder, je n’ai rien à cacher ».

Quelle société sommes-nous en train de construire ?

Alors que la plupart des reportages et documentaires sur la surveillance se sont focalisés sur ses aspects techniques et pratiques, NOTHING TO HIDE interroge les implications sociologiques de la surveillance. L’assertion « je n’ai rien à cacher » n’a été traité que de manière ponctuelle et désorganisée sans jamais faire l’objet d’un questionnement en profondeur, ni réussir à atteindre le grand-public. Ignorer cette question nous empêche pourtant de répondre à une autre : quelle société sommes-nous en train de construire en répétant que notre sphère privée n’a plus d’importance ?

Les conséquences de la surveillance sont particulièrement difficiles à appréhender. La surveillance est quasiment imperceptible au quotidien, ses implications paraissent lointaines et abstraites et nous nous sentons impuissants face à sa dimension technique. Nous avons essayé de démêler ces fils un à un pour répondre aux questions suivantes : les traces que nous laissons en ligne pourront-elles un jour se retourner contre nous ? La surveillance de masse est-elle objectivement efficace pour combattre le terrorisme ? A quoi pourrait ressembler notre société dans dix ans si rien n’est fait pour préserver notre sphère privée ?

Un film pour agir

Dès le début du projet, les auteurs de NOTHING TO HIDE se sont attachés à chercher des clefs de compréhension et des outils pratiques pour que chacun puisse, s’il le souhaite, faire le premier pas vers un monde virtuel plus libre.Le film présente les différentes étapes qui permettent cette « capacitation » des citoyens : les bonnes pratiques sur internet, la navigation anonyme et sécurisée, et des outils plus avancés de chiffrement (pour téléphone, email et périphériques).

NOTHING TO HIDE est un film 100% indépendant, dans la forme, le fond et à travers ses soutiens.

Le film sera mis en ligne gratuitement sur internet sous la licence des Creative Commons (autorisant chacun d’utiliser les contenus du film). NOTHING TO HIDE est réalisé en anglais et sera sous-titré en français et en allemand.

A propos des deux auteurs : Mihaela Gladovic est une vidéo-journaliste allemande, modératrice, auteure et productrice à la télévision allemande. Marc Meillassoux est un journaliste spécialisé en économie et travaille en Allemagne, principalement pour la presse française et sur des projets indépendants. Mihaela Gladovic a travaillé et animé des conférences sur le thème de la sphère privée, Marc Meillassoux s’est intéressé à l’aspect économique et politique de la scène digitale. Les deux journalistes ont déjà travaillé ensemble par le passé, notamment sur le conflit ukrainien en réalisant le documentaire “Feindliche Brüder“ (Les Frères Ennemis du Donbass) en 2015. Ils ont réuni autour d’eux une équipe d’une dizaine de personnes réunissant cameramen, directeur artistique, assistant de production, graphiste, compositeur, actrice et pilote de drone.

Face à la place qu’internet a pris dans nos vies et à travers les questions qu’il soulève, NOTHING TO HIDE concerne chacun d’entre nous.


posté le 27 octobre 2017 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
nothing_to_hide_(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les commentaires de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre commentaire

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.4 [23444]
Top