RSS articles
All Colors Are Beautiful posté le 13/06/18 - Locales
Nous voulons tout posté le 24/05/18 - Locales
Concert de soutien à la ZAD sur Dunkerque posté le 20/05/18 - Locales
Courage et force aux cheminot.es en lutte ! posté le 17/05/18 - Locales - 1 commentaire
Tapage injurieux : la répression innove... posté le 09/05/18 - Locales

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 13

Perquisitions en cours à Bure posté le 20/06/18 - Non Locales
Agressions physiques dans la commune de Roybon posté le 13/06/18 - Non Locales
Comité de lutte des handicapés posté le 01/06/18 - Non Locales

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Pinkwashing à la marche des fiertés de Grenoble : on riposte !
posté le 04/06/18 par CRIC Mots-clés  sexisme   racisme   crimes de guerre  

Le pinkwashing (« lavage en rose ») est une stratégie politique utilisée entre autre par l’État d’Israël.

Il a pour but de mettre en avant son traitement soit disant exemplaire des LGBTI afin de se faire passer pour tolérant et progressiste, tout en passant sous silence la guerre et les atteintes aux droits humains.

Par cette stratégie, Israël cherche à détourner l’attention sur la domination coloniale des Palestinen-ne-s et le régime d’apartheid (attaques récurrentes des territoires palestiniens, Gaza sous embargo, continuité de la colonisation, bombardements des populations, emprisonnements massifs, atteintes aux droits élémentaires, …).

Israël se veut un pays gayfriendly pour les gays riches occidentaux. Mais la promotion d’un « paradis gay » est en décalage avec les réalités des minorités sexuelles en Israël où, en dehors de « la bulle Tel-Aviv », l’homophobie (notamment religieuse) persiste.

L’armée de Tsahal, une des armées les plus puissantes du monde, se revendique gayfriendly, veganfriendly, … voulant nous faire oublier qu’elle massacre des gens chaque jour.

Il y a deux semaines, le lundi 14 mai, des soldats israéliens ont assassiné 60 manifestant-e-s de la bande de Gaza et en ont blessé plus de 2700 qui protestaient contre l’inauguration de l’ambassade états-unienne à Jérusalem.

Contrairement à ce qu’Israël proclame, l’État refuse d’accorder la protection internationale et des permis de séjours aux LGBTI palestinien-ne-s qui viennent demander l’asile.
Les LGBTI palestinien-ne-s sont des cibles de choix pour les services secrets israéliens, pour les faire chanter et en faire des informateur-ice-s.
Israël enseigne à ses soldats comment exploiter les cas d’homosexualité ou de bisexualité.

« Nous ne pouvons pas exiger des droits des homosexuels
là où les droits fondamentaux des individus sont absents »
Georges AZZI, membre de Helem, association LGBT Libanaise dénonçant le pinkwashing.

Nous luttons contre le régime colonial d’Israël et contre le soutien des pays occidentaux (notamment la fRance) à ce régime.

Nous refusons que nos luttes, nos identités et nos vies soient utilisées pour justifier des guerres et la domination d’autres personnes. En fRance (et en europe), pendant que l’État s’affiche comme défenseur des droits des personnes LGBTI ou des femmes, il diffuse une propagande islamophobe, refuse les droits de base aux personnes exilées et mène des politiques migratoires meurtrières et racistes.

Pas de guerre en notre nom !
Contre le pinkwashing
et en solidarité avec le peuple palestinien !

Le 26 mai 2018, au début de la marche des fiertés, un char commercial appartenant au bar le Vocalise (1 rue Pierre Arthaud, Grenoble) diffusait sur écran géant et en boucle des vidéos promotionnelles d’un festival à Tel Aviv.

Des camarades sont allé-e-s discuter avec les personnes du char pour leur parler du pinkwashing, de la propagande d’Israël, et du fait que passer ce genre de vidéos n’est pas anodin. Ce à quoi à été répondu que : « C’est trop bien Tel Aviv », « J’ai passé les meilleures vacances de ma vie et je fais pas de politique »,....

Les vidéos ont continué d’être diffusées tout au long de la marche.

À la fin de la marche, des camarades sont allé-e-s éteindre l’écran pour en finir avec cette propagande.

Les vigiles du bar puis ceux de la marche et le staff sont arrivés en nombre pour « protéger » le char et ont rapidement commencé à taper tout le monde. Dans le même temps, on a pu entendre « Vive Tel Aviv » parmi l’équipe du Vocalise.

Ils ont vite appelé les flics à la rescousse qui ont immédiatement gazé, cogné, traîné par les cheveux, étranglé, et matraqué des personnes. Une camarade a été arrêtée et menottée au milieu de la foule sur dénonciation des organisateur-ice-s.

Elle a été emmenée en garde-à-vue 20 heures pour « dégradation et violence en réunion » et est sortie le lendemain avec un rappel à la loi.

Pendant tout ce temps, beaucoup de gens continuaient à faire la fête comme si de rien n’était.

Comme beaucoup de gens n’avaient pas compris ou pas vu les actions qui venaient d’avoir lieu, des personnes ont pris la parole pour expliquer la situation. Il a été difficile d’y parvenir et quand enfin cela a pu être possible, un char commercial n’a pas hésité à monter le volume de la musique, tentant d’empêcher la prise de parole publique, et engageant la fête à continuer dans la plus grande indifférence.

Les vigiles et le staff ont joué le rôle des flics du début à la fin, avec une nervosité et une toute puissance digne des services d’ordre et des milices privées. De tout évidence, ces organisations sont là pour défendre avant tout les intérêts de bars capitalistes et non l’intégrité des personnes présentes dans la marche.

Rien d’étonnant, ça fait longtemps qu’a été oublié d’où venaient les prides.

Pour rappel historique : en juin 1969, ce sont les émeutes de Stonewall Inn qui sont à l’origine des marches des fiertés. Elles ont été déclenchées par une énième descente de flics dans ce bar new-yorkais. S’en sont suivies plusieurs nuits d’émeutes où des putes, des trans’, des dragqueens, des gouines et des pédés se sont battu-e-s contre les flics.
Alors : flics, fachos, hors de nos prides !

Nos luttes ne s’arrêtent pas à nos identités.
Nous continuerons à être des "troubles-fête" tant que les prides continueront à se vouloir apolitiques.

Tant que l’émancipation des LGBTI occidentaux continuera à se mesurer en nombre de chars commerciaux présents aux marches des fiertés.
Tant que la propagande coloniale continuera à y être exhibée.

Transpédégouines contre le pinkwashing,
en soutien à la Palestine.

https://cric-grenoble.info/infos-locales/article/pinkwashing-a-la-marche-des-fiertes-de-grenoble-on-riposte-579


posté le 4 juin 2018  par CRIC  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
tpg_contre_pinkw(...).png

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les commentaires de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre commentaire

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.4 [23444]
Top