RSS articles
Un gilet jaune incarcéré raconte son parcours posté le 06/05/19 - Articles d’ailleurs
Lettre de solidarité pour la libération de Ola Bini posté le 23/04/19 - Articles d’ailleurs
Émission EC=3 du Emission de Radio Vosstanie du 21 avril 2019 posté le 23/04/19 - Articles d’ailleurs
Capitalocène, racisme environnemental et écoféminisme posté le 18/04/19 - Articles d’ailleurs
D’abord, ils sont venus pour Assange… posté le 16/04/19 - Articles d’ailleurs
Toulouse la Canaille posté le 12/03/19 - Articles d’ailleurs
Les « mecs de gauche » posté le 09/03/19 - Articles d’ailleurs  - 1 commentaire

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11

Adresse aux marcheurs pour le climat et autres pacifistes
posté le 02/04/19 par BBBBBBBB2 Mots-clés  luttes sociales  

A vous qui marchez, qui avez peur des habits noirs et de la violence, nous voudrions que ces quelques mots résonnent en vous comme une invitation à nous comprendre, à dépasser le prêt-à-penser médiatique et sa rhétorique, à chanter avec nous des slogans voire même à vous vêtir pareillement de noir pour faire bloc ensemble. Nous pourrions être votre fils, votre fille, un grand frère ou une grande sœur. Mais peu importe au fond qui se cache derrière nos masques, nous sommes comme vous, humiliés par ceux qui nous gouvernent. Nous avons seulement dépassé certaines chimères et nourrissons une rage plus viscérale envers ce système qui ravage le vivant, broie les âmes et les corps et fait voler en éclats tous nos espoirs d’un avenir vivable et désirable. De cette passion vengeresse qui est tout ce qui nous reste, nous voulons détruire ce qui nous rends la vie impossible.

Si nous agissons de la sorte, c’est que nous avons aussi commencé par marcher pacifiquement. Sans doute certains ont-ils cru un temps à la farce de la démocratie, pensé que nous pouvions faire pression par le nombre sur les politiciens et exiger d’eux qu’ils répondent de nos revendications. Il ne fut pas long de comprendre qu’ils étaient davantage nos ennemis que nos représentants, perpétuant l’ignoble, trempant dans la magouille tout en méprisant le peuple, aussi nombreux fut-il parfois dans la rue. Nous avons parfois lu, vu et entendu des choses tragiquement révoltantes et voulu encore refaire le monde. Certains ont fréquenté le milieu militant, ses organisations de gauche et son triste folklore, fait de la désobéissance civile, des actions, des blocages, des rassemblements, des occupations… Chaque fois que nous avons tenté d’agir pour faire basculer la tendance, toujours nous avons rencontré les crocs de la répression et la nullité de l’événement médiatique que représentent deux minutes à la télévision. Nous avons pris des coups de matraque, nous nous sommes fait gazer et avons vu des êtres chers autant que des compagnons inconnus se faire brutaliser sans raisons et sans défense. Entre temps, nous sommes devenus blasés des manipulations des médias comme de la violence policière. Nos revendications ont par trop de fois été souillées, notre pacifisme par trop de fois été torturé. Chaque défaite, chaque désillusion, chaque coup ramassé l’a été aussi dans nos tripes et ce fut un apprentissage douloureux malgré les moments de joie.

Ainsi nous avons pour la plupart trouvé dans le black bloc un refuge, une complicité et une force que nous ne trouvions plus ailleurs. Parce que le bloc s’organise de façon autonome sur des principes tactiques d’autodéfense face à la répression, de même qu’il offre la possibilité de porter des coups. A vrai dire, la plupart des gens qui composent un bloc ne cassent rien. Mais vêtu de noir et masqué, leur simple présence déjà rend plus difficile la sale besogne policière d’isoler les bras qui attaquent. Le bloc est toujours soudé face à la police et parvient quelques fois à les faire reculer, briser une nasse, créer une brèche dans les lignes, récupérer des compagnons, en sauver d’autres des gaz ou des matraques. Nous faisons corps avec le bloc et le bloc fait corps avec nous. La violence toute relative du bloc ne vise jamais que les symboles du pouvoir et la répression policière. On veut nous moraliser sur la violence pour que nous restions inoffensif. Mais lorsqu’on découvre que celle-ci fait changer la peur de camp, qu’elle peut faire trembler ceux qui nous piétinent, cette violence là ouvre des possibles.

Nous ne condamnons pas les pacifistes pour autant, c’est bien plutôt eux qui nous condamnent, quand ils ne nous livrent pas tout bonnement en pâture à la police, comme certains collabos de la pire espèce ont pu le faire. Pourtant, nous sommes là aussi pour vous défendre quand la répression s’abat dans vos rangs. Ne sous-estimez pas cela. Gardez aussi à l’esprit qu’on peut remplacer une vitre mais pas un œil, une main, des os ou des familles brisées, que ce soit dû à la répression ou à notre exploitation. On pense toujours que le malheur n’arrive qu’aux autres jusqu’au jour où il nous tombe dessus. En réalité, nous sommes tous vulnérables face à la violence de ce système en château de carte qui peut faire plonger n’importe qui dans la misère à tout moment.

Il est depuis longtemps dans la nature du pouvoir de diviser pour mieux régner. Notre époque n’échappe pas au machiavélisme. C’est la raison pour laquelle la propagande nous enferme dans une image de casseur présenté comme immature, brutal, bestial et dangereux. C’est encore l’inverse qui est vrai : nous avons un cheminement, une sensibilité, des revendications et sommes bien plus vos alliés que le gouvernement que vous pouvez encore implorer pendant longtemps. Celui-ci nous décrédibilise et nous déshumanise à travers sa propagande parce qu’il nous craint. Il sait que peu nombreux déjà, on peut lui faire mal.

Comme il est accablant de vous voir toujours si naïvement tomber dans ses ruses, reproduire sa propagande, subir vos réprimandes et votre mépris pour avoir entaché vos deux pauvres minutes de revendications télévisées. Comme il nous enrage de vous voir cautionner une police qui matraque et qui gaze des individus qui sont de potentiels alliés. Il est temps que vous compreniez ceci : votre non-violence se fait non seulement complice de la brutalité de la police mais elle est encore l’alliée la plus précieuse de la violence de ce monde, en ce qu’elle détourne les esprits révoltés dans des carcans pacifiés et inoffensifs. Vos leaders, cadres, représentants, petits chefs et autres bien-pensants auront beau toujours nous accuser et ajouter à notre procès en bon carriéristes promis au pouvoir, votre désolidarisation et votre collaboration avec la police bien plus encore sont en réalité d’une violence inouïe.

Qu’à cela ne tienne, nous ne sommes pas là pour condamner sur un ton accusateur mais pour nettoyer la crasse de vos yeux et de vos oreilles. Peut-être, nous verrons, nous nous entendrons mieux ensuite, comme il en va de la plupart des Gilets Jaunes d’avec qui nous avons quasi fusionné. Quoi qu’il advienne, nous sommes pour la convergence dans le respect des différentes formes de lutte, la stratégie de leur articulation et la reconnaissance de cibles et d’ennemis communs. Nous ne nous désolidariserons pas d’un pacifiste en proie à la police mais espérons autant en retour. Rien ne saurait mieux nous réjouir que de voir des affinités grandir entre nous, contre la violence de ce monde. Que le noir se répande et soit la couleur pour le deuil de tout ce qui subit, la colère de tout ce qui sévit, le refuge de tout ce qui survit.


posté le 2 avril 2019  par BBBBBBBB2  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les commentaires de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre commentaire

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.4 [23444]
Top