Avis de tempêtes #26 envoyé le 16/02/20 - Analyses
Avis de tempêtes #25 envoyé le 19/01/20 - Analyses
Avis de tempêtes #24 envoyé le 17/12/19 - Analyses
Ils ne nous feront pas taire ! envoyé le 08/12/19 - Analyses

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Expulsion en cours de la Zad de la dune (Vendée) envoyé le 22/01/20 - Articles d’ailleurs
Et de dix … les malfaiteurs-ses se bousculent à Bure ! envoyé le 02/01/20 - Articles d’ailleurs
[GISTI] La maire de Calais jugée incompétente… envoyé le 28/12/19 - Articles d’ailleurs
Appel à occuper Tweebosbuurt ! envoyé le 22/12/19 - Articles d’ailleurs
Agenda de lutte envoyé le 21/12/19 - Articles d’ailleurs
[Gisti] La radicalisation… de l’ordre public envoyé le 06/12/19 - Articles d’ailleurs
[Vidéo] Qu’est-ce que la propriété ? envoyé le 21/11/19 - Articles d’ailleurs

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 14

PAPINEAU CRITIQUÉ PAR LA POLICE LILLOISE
envoyé le 04/02/20 par Lille Insurgee Mots-clés  manifestations & occupations   répression judiciaire   répression policière   violence policière  

Qui est Papineau, le chef de la police lilloise (DDSP) depuis plus d’un an.
Retour sur son parcours et son profil d’enragé.

PAPINEAU : SON PARCOURS - SON PROFIL

Jean-François Papineau était en poste à Poitiers, où il a démonté tout le
mouvement libertaire à coup de procès, ce qui lui a valu une promotion. Il est devenu le deuxième flic du Calvados.

C’est aussi un amoureux du terrain. À Caen, il a été le symbole de la répression en 2016, pendant le mouvement contre la loi Travail. Il a fait une fixette sur les mouvements lycéens et étudiants qu’il a salement réprimé. Notamment en lâchant des chiens sur des lycéen.ne.s. Il est aussi adepte des plaquages de manifestant.e.s qu’il apprécie effectuer seul.

Dans la capitale basse-normande, il a tenu pendant un moment une politique d’interpellations massives assez critiquées au sein même de ses troupes. Critique que l’on retrouve ici à Lille, comme l’a révélé la voix du nord dans un article publié en janvier 2020.

Des policiers témoigne de leurs inquiétude quant à l’action de leur patron :

« Parfois, quand une situation est apaisée, il demande qu’on aille arrêter un individu pour de « simples » insultes,
explique un policier. On ne va pas lui reprocher de mettre fin à une infraction, mais il faut faire preuve de discernement : ça peut attiser des tensions [...] »

« Il n’a pas de recul, tonne un autre policier. Le rôle d’un DDSP est d’être dans la stratégie, pas dans la tactique. »

« Il en fait trop, beaucoup de monde se pose des questions sur sa gestion du maintien de l’ordre ».

Pour autant, ces critiques sont à remettre en perspective. Papineau est critiqué par les gradés de la police mais est soutenu par les policiers les plus virulents.

Celles et ceux réprimant sur le terrain. Les pratiques les moins orthodoxes sont
appréciées et acceptées.
C’est ainsi que nous voyons à Lille, des interpellations injustifiées, des journalistes blessé.e.s à la tête ou le Café Citoyen attaqué par la police en fin de manifestation.

Papineau est soutenu par la municipalité, les syndicats policiers ainsi que les agents de terrain.

Il trône et impose son maintien de l’ordre enragé à Lallemant.

Papineau se cagoule pour ne pas être reconnu.

Sa passion pour l’action le pousse à faire des erreurs colossales : Obligé de menacer de sortir son arme lors d’une interpellation, chute au passage des pompiers, il est aussi régulièrement mis en difficulté par des manifestant.e.s et est exposé sur les réseaux sociaux. Son nom et son visage tournent sur les groupes, les pages, les vidéos de violences policières et attisent la colère de celles et ceux qui luttent.

Depuis l’acte XVI des gilets jaunes, le 2 mars, Papineau est devenu, de part ses
comportements peu déontologiques, une cible. Chaque manifestation, il est
systématiquement la cible de slogan, à minima.

L’ACTE XVI – QUAND LE VISAGE DE PAPINEAU C’EST ÉCLAIRCI

Pendant l’acte XVI des gilets jaunes, Papineau effectivement fait particulièrement remarquer. Au niveau de l’avenue Foch, il est là, avec un policier qui semble être son binôme de travail, et essaye d’interpeller un gilet jaune. L’interpellation est annulée par la réaction rapide et efficace des gilets jaunes.

Papineau, premier échec.

On a pu le voir ce même jour, un peu plus loin, chialer des lacrymos lancées par ses collègues.
Papineau goûte à la même date la sauvage lilloise. Ils sont toujours deux, rue des ponts de Comine. Gazeuse au format familial et grenade de désencerclement à la main. Face à eux : chaises, tables et parasol en guise de bouclier, les deux flics flippent et reculent.

Papineau, deuxième échec.

Il se souviendra d’une de ses premières expériences lilloises. Chaque manifestation depuis celle-ci est là pour lui rappeler. Son visage, son nom, résonnent chez les manifestant.e.s lillois comme un « On est là… ». Ses actions, ses méthodes, son jeu de la tension et sa folie pour l’action on marqué durablement les manifestant.e.s qui n’ont de cesse de lui rappeler à chaque manifestation.

Papineau a une réputation. Partout où il passe, il y a clairement un avant/après Papineau en matière de maintien de l’ordre. Mais pas de quoi s’affoler, depuis son arrivée, Papineau n’a pas réussi à éteindre le feu de la révolte qui gronde chaque jour de manifestation.

Depuis un an, Papineau avance, d’échecs en échecs, critiqué de toutes parts. Il est seul dans sa folie policière, avec quelques collègues amoureux d’actions et de répressions qui le soutiennent encore.

Papineau divise, fait des erreurs, chute, s’expose, attise la colère, et ça, c’est
bon pour le mouvement social.

BONUS – MUSIQUE

Papineau ayant été symbole de répression à Caen, les camarades Normands lui ont dédié une petite chanson. Prenez l’air de « Bambino » dans Oss 117 et …

A grands coups de lacrymos
Papineau, Papineau (refrain après chaque ligne)
Tu réprimes les mouvements sociaux
Refrain
T’aime cogner sur les prolos
Refrain
Grand défenseur des socialos
Refrain

Si sur toi t’as un couteau
Il va t’plaquer comme il faut
En interv’ t’es un peu chaud
Serait-ce ton coté facho ?

Tu fais lâcher tes cabots
Sur des gens qui bloquent Twisto*
T’as plus un neurone là-haut
Ca fout des frissons dans l’dos

A chaque manif tu veux pécho
De l’anar ou du coco
T’aurais pu être collabo
Si t’étais né un peu plus tôt

Quand on te prend en photo
Avec ton écharpe crado
Ça t’énerve c’est rigolo
C’est vrai qu’t’es vraiment pas jojo

Tu ne nous fais pas de cadeaux
Parce que t’aimes pas les gauchos
Mets-toi ça dans l’ciboulot
Que tu n’auras pas notre peau (x3)


envoyé le 4 février 2020  par Lille Insurgee  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
fb_img_158084845(...).jpg

Compléments
  • Aucun compléments d

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.7 [24473]
Top