La Palestine est une question queer envoyé le 11/09/21 - Non Locales
A Copenhague, le Pass-Sanitaire engendre un monstre envoyé le 10/09/21 - Non Locales
L’extrême droite toujours aussi violente envoyé le 10/09/21 - Non Locales
Déboulonnage nocturne d’installations Poma envoyé le 09/09/21 - Non Locales

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Manifestation contre le « passe sanitaire » à Boulogne sur mer : Il va falloir clarifier les choses et injecter du contenu …
envoyé le 29/07/21 par La Mouette Enragée Mots-clés  lois sécuritaires  

Manifestation contre le « passe sanitaire » à Boulogne sur mer

Il va falloir clarifier les choses et injecter du contenu …

Pour cette seconde manifestation boulonnaise, quelques trois cents personnes s’étaient réunies sur l’esplanade de Nausicaa avant d’entamer une déambulation dans les rues du centre ville. Un cortège à la sociologie hybride qui au premier coup d’oeil pourrait évoquer celle des gilets jaunes à leurs débuts. En y regardant de près, il n’en n’est rien. La manifestation de ce samedi 24 juillet révèle une composition davantage petite bourgeoise et seule une poignée de gilets jaunes locaux était du nombre.

D’autres marqueurs comme la présence d’agenouillistes de l’église traditionaliste de la rue Felix Adam, la reprise insistante du pathétique « la police avec nous ! »(1), les drapeaux tricolores et la marseillaise entonnée avec conviction, tout ce fatras qui avait été progressivement abandonné, et pour cause, par les gilets jaunes fait ici son retour. L’ambiance est assez insaisissable ; le sentiment de partager collectivement ou au moins en groupe le moment présent semble absent. Un agrégat d’anonymes marche côte à côte mû par une dissemblable opposition à la personne d’E.Macron et à sa politique. Quant à la teneur des slogans arborés ici ou là : « …tous ensemble pour la liberté … », « pour la terre … pour nos enfants… », « nous sommes la 4° vague… », leur vacuité renvoie à cette notion abstraite qui nous fait nous présenter « libre » devant un patron avant de nous vendre à lui ; elle éclaire les contradictions qui écartèlent une société réglée par et pour la promotion des intérêts exclusifs du capital. Dans ces conditions, nul besoin, comme s’est empressée de le faire la presse locale, de signaler la présence de « complotistes » ou « d’anti vaccins » dans le cortège pour avoir le sentiment de patauger en eau trouble …

« liberté ! liberté ! », laisse nous rire …

La conflictualité sociale ne connaît plus de pause depuis plusieurs années. Des mouvements surgissent spontanément au coeur de l’été bousculant l’ordonnancement du temps social et le contrôle qui en émane ; un signe plutôt encourageant pour l’avenir. La protestation contre le « passe sanitaire » compte désormais au nombre de celles-ci.

Pour autant, on ne saurait se satisfaire ni du contenu ni de la forme de la mobilisation actuelle. Pourquoi ce gouvernement avec sa mesure attenterait-il plus qu’un autre aux libertés individuelles et collectives ? On entend clamer ici et là qu’une limite aurait été franchie. Cependant, régulièrement l’Etat multiplie, empile et croise les fichiers de toutes sortes et pour les motifs les plus divers : maladie, justice, scolarité, travail, opinions politiques ou syndicales, etc. La surveillance, le contrôle et la répression sont historiquement ses principales raisons d’être. Le déploiement de la vidéo-surveillance dans les rues des villes, sur le lieux de travail, au centre commercial ou chez votre petit commerçant préféré, n’est pas l’oeuvre de Macron ; pas plus que l’interdiction faite aux pauvres de fréquenter et stationner au coeur des centres urbains ou des zones commerciales. Le développement des associations de « citoyens » ou de « voisins vigilants », l’interdiction des manifestations ou leur répression policière et judiciaire systématique, la chasse aux militants, tout cela ne date pas d’hier pour qui se donne au moins la peine de revenir sur l’histoire récente de « notre grande démocratie »(2)…

Si le mouvement des gilets jaunes n’a pas interrogé les conditions de la production de la marchandise dans le système capitaliste, au moins a-t-il questionné sérieusement celles de sa répartition. Pour l’heure, on en est loin avec cette histoire de « pass sanitaire » qui frustre d’abord ceux qui ne pourront accéder à la consommation de confort dont on les a, semble-t-il, suffisamment privé depuis deux ans… Le théâtre, le cinéma, le restaurant et même le bar sont de moins en moins les lieux d’une sociabilité populaire mais les endroits où s’agglutinent désormais une petite bourgeoisie inquiète de son déclassement hypothétique ou avéré. Quand aux voyages, combien d’enfants, seulement à Boulogne-sur-mer, ne quittent jamais leur quartier l’été, ni l’hiver d’ailleurs … On s’abstiendra d’évoquer la « libre circulation » des personnes bloquées, violentées et refoulées aux frontières, à n’en pas douter on en aurait entendu de truculentes samedi sur le sujet…

Enfin, observer une poignée de fachos intégristes qui ne considèrent le corps de la femme que sous l’angle d’une matrice s’ériger tel un rempart face à « nos libertés menacées », quelle marrade !

nouveau tour de pass pass

Pour toutes ces raison, le « pass sanitaire » doit être considéré non en regard d’hypothétiques « libertés individuelles » bafouées qui ne sont jamais que celles que nous autorisent dans l’univers de la marchandise l’élasticité de notre compte en banque -quand on en a un ; mais comme le coup d’envoi donné d’une nouvelle offensive anti-sociale.

A elle seule, l’obligation de vaccination faite aux salariés de nombreux secteurs d’activité sous peine, non plus de licenciement mais de suspension de salaire désigne clairement la cible de la politique gouvernementale : le monde du travail. Le « pass sanitaire » est à la fois une sangle supplémentaire serrée aux poignets des salariés, un moyen de les diviser entre-eux et une mesure de diversion.

Macron s’apprête, comme il l’a annoncé, à relever l’âge de départ à la retraite et s’attaque dans le même temps aux chômeurs en réduisant le montant de leurs allocations. Lui et son gouvernement ne bénéficient plus d’aucun soutien solide hormis celui du patronat, tout juste peut-il compter sur un marchandage intéressé avec les plus agités des syndicats de police.

engager la lutte sur le terrain de classe !

Pour le moment, ce n’est pas sur un terrain de classe que des salariés rejoignent les manifestations contre le « pass sanitaire » mais en qualité de « citoyens » spoliés de leur « liberté individuelle ». Les bureaucraties syndicales sont parties en vacances, qu’elles y restent ; à la base commencent à poindre quelques appels et prises de position comme celle des cheminots de Sud-rail qui refusent de jouer les flics à bord des trains(3). C’est un début mais ne misons pas tout sur une hypothétique intervention des appareils quels qu’ils soient. Il est possible et même indispensable de se retrouver dès maintenant et de s’organiser sur nos propres bases, celles de notre classe ! Alors, qu’attendons nous ?

Boulogne-sur-mer, le 28/07/2021


(1) Sans oublier l’indicible : « Les touristes avec nous ! »…
(2) L’expression est de Macron, elle pourrait être de n’importe qui d’autre…
(3) https://sudrail.fr/Vaccination-pass-sanitaire-Apres-l-ignorance-voila-le-mepris


envoyé le 29 juillet 2021  par La Mouette Enragée  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Compléments
  • Ce n’était pas assez de se faire insulter d’obscurantiste par BFM, de fachos par Liberation, de complotistes par l’ensemble des chaînes de Radio France, d’égoïstes moitié criminels par les deputes d’En Marche, il faut desormais que des communistes soit disant libertaires nous traitent de petits bourgeois. Rien ne nous sera épargné.

    La liberté que nous defendons les samedis, nous l’avons défendue contre la vidéo surveillance, les lois anti terroristes, le traçage et le fichage partout et jusqu’aux compteurs Linly. Cette liberte n’est pas un concept abstrait sorti de la theorie abstraite, ou d’un cerveau contaminé par Lénine, qui disait que "Le peuple n’a pas besoin de liberté, car la liberté est une des formes de la dictature bourgeoise." Le parti communiste chinois dit la même chose face au COVID. Et donc aujourd’hui c’est au tour de la Mouette enragée, de Rébellyon, etc.

    La liberté c’est celle d’avoir une vie sociale, de rejoindre une association sportive, un bistrot, une fête, ses amis, sans etre fiché ou refoulé à l’entrée. Il est question aussi de libre disposition de son corps. De liberté d’expression, de réunion, de circulation. Dans un monde certes dominé par la marchandise, mais comme il n’y en a pas d’autre pour l’instant...

    L’ensemble de la gauche est à la ramasse sur ce coup là, comme sur celui des Gj, comme à toutes les elections depuis cinq ans. Est ce qu’on doit considérer que la Mouette à rejoint le camp historique de la gauche moribonde ? Ce derait une déception.

  • Bonjour Libertad et merci pour ton commentaire.

    A la lecture des retours que nous font certains camarades nous n’ignorons pas que la réalité de ces mobilisations diffère d’une ville à l’autre, d’une région à l’autre ; et nous n’avons aucune prétention à embrasser de nos considérations la complexité du phénomène.

    C’est la raison pour laquelle nous nous y sommes d’abord rendus en qualité de simples observateurs, afin d’établir les conditions de notre intervention, si intervention il y avait. Nous arpentons le petit bout de territoire boulonnais depuis suffisamment longtemps pour savoir à quoi nous en tenir. Et si le 14 août, nous avons décidé de franchir le pas(1), ce n’est qu’après avoir clairement identifié les différentes composantes de ces rassemblements ainsi que ceux qui en tirent les ficelles. D’ailleurs, à peine avions nous mis les pieds au coeur du cortège et commencé à distribué nos tracts, que les organisateurs nous réclamaient de partir. CQFD. A suivre, donc…

    Bien à toi.

    (1)https://lille.indymedia.org/spip.php?article33751

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.7 [24473]
Top