Plutôt rompre que plier envoyé le 20/09/21 - Analyses - 1 complément
Avis de tempêtes #45 envoyé le 19/09/21 - Analyses

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Evasion de six prisonniers palestiniens : alors que la Palestine célèbre, Israël réprime
envoyé le 09/09/21 par Agence Média Palestine Mots-clés  antifascisme  

C’est par un tunnel creusé à la petite cuiller sous leur évier que six prisonniers palestiniens se sont évadés pendant la nuit de la prison israélienne Gilboa, le six septembre dernier. Si le trou laissé par leur passage ne paraît faire que quelques centimètres, le coup porté à la prétendue inviolabilité des prisons de haute sécurité israélienne est, lui, bien plus important. Construite en 2004 pour y emprisonner les Palestiniens arrêtés lors de et après la seconde Intifada, Gilboa est en effet sensée être une prison de haute sécurité où les prisonniers sont sous surveillance constante, rendant impossible toute tentative d’évasion – si bien qu‘un responsable de l’administration pénitentiaire israélienne a déclaré que cette évasion représentait « [un] échec majeur en matière de sécurité et de renseignement » et que la justice israélienne a pour le moment émis une ordonnance de non-publication des détails de l’enquête.

Parmi les six évadés, quatre sont condamnés à perpétuité. Mahmoud Abdullah Ardah, Mohammed Qassem Aardah, Yaqoub Mahmoud Qadri et Ayham Nayef Kamamji étaient jusqu’alors emprisonnés car ils étaient accusés d’appartenir au Jihad islamique, de même pour Munadil Yaqoub Infaat, alors que Zakaria Zubeidi ferait partie des Brigades des martyrs d’al-Aqsa, bras armé du Fatah.

La chasse à l’homme est maintenant lancée. Des hélicoptères et des drônes survolent les zones adjacentes à la prison à la recherche des évadés, des barrages routiers ont été mis en place, et des chiens policiers sont actuellement utilisés pour tenter de mettre la main sur les six hommes avant qu’ils n’atteignent la ville de Jénine, reconnue comme particulièrement révolutionnaire et ville d’origine de la plupart des évadés – Jénine dont les habitants seraient susceptibles d’aider les prisonniers et qui est maintenant encerclée par les forces armées israéliennes.

Alors que les évadés sont activement recherchés, la répression s’abat déjà sur leurs proches. Plusieurs membres de la famille des prisonniers ont ainsi été arrêtés pour être interrogés, selon les autorités israéliennes. Comme annoncé dans un communiqué du Club des prisonniers palestiniens, deux des frères de Mahmoud Aardah ont par exemple été arrêtés. De même, le père de Munadil Infeiat a été interpellé, toujours selon le Club des prisonniers palestiniens. Pour l’heure, les villages d’Arraba,Barta’a, Yaabad, um Dar et Dahr el Abd sont pris d’assaut et fouillés par l’armée israélienne.

Tandis que l’inquiétude commence à gagner les autorités israéliennes, l’atmosphère dans de nombreux villages palestiniens est tout autre. A Jenine, en Cisjordanie, les habitants sont descendus dans la rue célébrer l’évasion des prisonniers politiques. Des chants et de cris de victoire ont ainsi retenti, et dans de nombreuses bouches palestiniennes, les noms des évadés est désormais synonyme de « héros ». Le porte-parole du mouvement Hamas, Fawzi Barhoum, ainsi que le Premier ministre de l’Autorité Palestinienne, Mohammad Shtayyeh, ont de leur côté salué l’évasion comme un moyen légitime pour ces prisonniers politiques de retrouver leur liberté.

Pour autant, la répression n’est jamais loin, et les habitants des villes palestiniennes craignent d’ores et déjà pour la vie des prisonniers ainsi que pour leur propre sécurité, en raison des mesures punitives qui pourraient être prises à l’encontre des Palestiniens en raison de l’évasion. En particulier, Jénine et son camp pourraient être la cible d’attaques, en raison des armes et de l’unité révolutionnaire qu’on y trouve – bien que les autorités israéliennes pourraient être frileuses devant la possibilité de survenues d’émeutes et de rébellion dans les prisons ainsi que dans les villages palestiniens et en Israël.

Cette évasion, qualifiée de « rocambolesque » et « digne d’un scénario hollywoodien » par certains médias occidentaux, permet de mettre en lumière les conditions de détention des prisonniers politiques palestiniens qui croupissent dans les prisons israéliennes depuis plusieurs décennies. Au mépris du droit international, Israël utilise en effet la détention comme un outil à part entière de sa lutte contre la résistance palestinienne à l’occupation, et n’hésite pas à marchander la libération des prisonniers. Au-delà des mauvais traitements et des conditions sanitaires déplorables subis par les prisonniers palestiniens, ceux-ci sont particulièrement vulnérables lorsque des évasions ont lieu. Interrogé par l’Agence média Palestine, Majd Kayyal, journaliste à Haifa, explique que les stratégies punitives israéliennes sont diverses : les prisonniers palestiniens peuvent être transférés très régulièrement dans d’autres centres pénitentiaires, afin de leur faire perdre les habitudes qu’ils avaient pu prendre et les liens sociaux qu’ils avaient pu créer. Les autorités israéliennes n’hésitent pas non plus à instrumentaliser les différents stratégiques et tactiques entre les différents groupes de lutte armée, cela afin de diviser les prisonniers. Plusieurs groupes de défense en faveur des droits des Palestiniens, notamment le Club des prisonniers palestiniens, ont interpellé les instances internationales sur la nécessité de protéger les prisonniers d’éventuelles mesures punitives qui contreviendraient au droit international. Le Club des prisonniers palestiniens a d’ores et déjà pointé du doigt le transfert des prisonniers de la section 2 de Gilboa comme étant une mesure de punition collective, en soulignant que ces mesures ne sont « pas une exception, mais plutôt une extension de l’ensemble des politiques imposées par l’administration pénitentiaire d’occupation » – politiques durcies depuis plusieurs années, notamment concernant la nourriture, l’eau, le mouvement des prisonniers, les visites des familles, et l’accès à l’éducation. Ces mesures répressives viennent s’ajouter aux multiples oppressions que subissent les Palestiniens au quotidien et illustrent parfaitement une réalité de plus en plus reconnue à l’international et parmi les organisations non gouvernementales : la politique de répression coloniale menée par Israël à l’encontre des Palestiniennes et des Palestiniens.

17h30 : Nous apprenons que des heurts ont actuellement lieu dans des prisons. Dans la prison de Ketziot, dans le sud d’Israël, les prisonniers ont mis le feu à sept cellules, tandis que deux cellules sont elles aussi en feu dans la prison de Ramon.


envoyé le 9 septembre 2021  par Agence Média Palestine  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
dc22658.jpg

Compléments
  • Aucun compléments d

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.7 [24473]
Top