TREMPLIN #1 [Podcast Antipsy/Antipsychiatrie] envoyé le 24/01/22 - Analyses
COMMUNISME OU ANARCHISME-INDIVIDUALISTE ? envoyé le 20/01/22 - Analyses
S’occuper de son sperme et être contracepté.e envoyé le 19/01/22 - Analyses
Avis de tempêtes #49 envoyé le 17/01/22 - Analyses

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Darmanin engage la dissolution de Nantes Révoltée envoyé le 25/01/22 - Articles d’ailleurs
Des traductions sur infokiosques.net envoyé le 17/01/22 - Articles d’ailleurs
Ce que veut dire Apartheid dans le cas d’Israël envoyé le 21/11/21 - Articles d’ailleurs  - 3 compléments
Du trou noir de la postmodernité envoyé le 13/11/21 - Articles d’ailleurs  - 1 complément
Lire et soutenir : Travail salarié et capital. K. Marx envoyé le 11/11/21 - Articles d’ailleurs
« Police partout, médias nulle part » envoyé le 01/11/21 - Articles d’ailleurs

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 22

Facebook supprime les comptes d’une jeune journaliste et résistante afghane en exil pour un post contre Daesh
envoyé le 29/10/21 Mots-clés  critiques des médias  

Shabnam Salahshoor Herawi a 23 ans. Étudiante en sciences politiques, journaliste dans un média d’Herat, sa ville natale, activiste des droits humains, elle a fui à Kaboul pendant l’avancée des talibans. Lorsque ceux-ci ont envahi la capitale, elle est restée cachée dans un hôtel, tout en refusant de se taire sur les réseaux sociaux.

Des semaines durant, elle a continué à défier le pouvoir taliban à visage découvert malgré le danger imminent et les menaces, en exigeant que les droits des femmes soient respectés, en communiquant sur la répression qui s’abattait sur les journalistes. Elle était à Abbey Gate à l’aéroport de Kaboul le 26 août 2021 lorsque Daech a frappé. Malgré le choc, elle a filmé les scènes terribles après l’attentat, comme elle a filmé les talibans qui frappaient des femmes devant ce même aéroport. Elle a continué à faire son travail d’information.

Cependant, elle n’a pas pu s’échapper fin août. C’est seulement ce samedi 9 octobre, après un mois et demi de résistance sur place, qu’elle a pu enfin arriver en France, suite à des actions collectives et au soutien qu’elle a rencontré notamment en communiquant sur les réseaux sociaux avec des européens et européennes.

Son premier statut public après son arrivée rendait hommage à la mémoire des victimes de l’attentat de la mosquée de Kunduz, attentat revendiqué par Daech.

Et c’est ce statut qui a déclenché la suppression de son compte par Facebook, de son compte Messenger et de son compte Instagram. Nous ignorons les raisons pour lesquelles les algorithmes du réseau se sont trompés sur le sens du message et sur son origine.

Mais les dirigeants de Facebook ne peuvent évacuer leur responsabilités en se réfugiant derrière leurs robots. C’est la liberté d’expression, d’information d’une jeune résistante afghane en exil que Facebook a supprimé. C’est aussi un accès précieux à l’information, un réseau de discussions et de combat transnational pour les droits humains entre Européens et afghans qui a disparu avec son mur.

Que Facebook le veuille ou non, il appartient aussi à ses utilisateurs qui lui donnent sa force, et permettent à l’entreprise de réaliser des profits importants. Que Facebook le reconnaisse ou pas, l’entreprise doit aussi sa renommée à celles et ceux qui mènent des combats pour la liberté et les droits humains dans cet espace virtuel.

Que Facebook le veuille ou non, il appartient aussi à ses utilisateurs qui lui donnent sa force, et permettent à l’entreprise de réaliser des profits importants. Que Facebook le reconnaisse ou pas, l’entreprise doit aussi sa renommée à celles et ceux qui mènent des combats pour la liberté et les droits humains dans cet espace virtuel.
Facebook doit beaucoup aux révolutions pour la démocratie partout dans le monde et aux activistes progressistes.

Et pourtant Facebook sous prétexte de lutter contre la haine en ligne continue à supprimer les comptes des activistes des droits humains et des militantes progressistes de toute la planète, « par erreur », et le plus souvent sans jamais les rétablir ensuite.

Il n’y a pas d’erreur mais une politique du moindre coût, consistant à censurer des contenus au petit bonheur la chance, en prétendant s’attaquer uniquement aux organisations terroristes où à la haine en ligne.

En censurant Shabnam Salahshoor Herawi, Facebook censure une des résistances à l’obscurantisme et aux dictatures les plus actuelles et les plus difficiles.

Ensemble, activistes des droits humains, féministes d’Afghanistan et d’Occident, exigeons le rétablissement immédiat de son profil auprès de Facebook.


envoyé le 29 octobre 2021 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Compléments
  • Aucun compléments d

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.7 [24473]
Top