Pfizer te rend ta douleur envoyé le 24/06/22 - Articles d’ailleurs
Il faut brûler l’institution psychiatrique. envoyé le 08/06/22 - Articles d’ailleurs
Pas de miracles, qui que soit le premier ministre envoyé le 02/06/22 - Articles d’ailleurs
Palestine : la violence coloniale en une image envoyé le 31/05/22 - Articles d’ailleurs  - 1 complément
Women only : men not allowed beyond this point envoyé le 31/05/22 - Articles d’ailleurs

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 27

[Calais] Communiqué – Nous ne nous laisserons pas faire !

Depuis le vendredi 4 Février, nous occupons un bâtiment Rue d’Ajaccio,
inhabité depuis 1 an. Cette occupation est intervenue dans le cadre de
la commémoraction, une journée de mobilisation internationale à
l’initiative des familles et des proches des personnes décédées aux
frontières pour dénoncer les politiques migratoires meurtrières du
Royaume-Uni, de la France et de l’UE.

A Calais, environ 1500 personnes (sur)vivent dans la rue dans des
conditions de vie inacceptables. Les personnes exilées occupent des
terrains vagues et n’ont pas accès aux services de première nécessité :
logement, assainissement, eau, nourriture et soins médicaux. L’État
impose des conditions d’extrême précarité et d’invisibilisation par des
expulsions illégales toutes les 48 heures, des vols d’effets personnels
par la police, des démantelements illégaux sans possibilité de se
défendre devant un juge, des violences policières récurrentes. Les
gouvernements français et britanniques, Natacha Bouchard et tous leurs
amis, ont délibérément transformé une question politique en crise
humanitaire, maintenant les personnes qui veulent passer la frontière
dans une situation de survie.

Mais les exilé.e.s ne sont pas les seul.e.s, à connaître la précarité et
l’absence d’accès au logement dans le Calaisis. L’ensemble de la cité
auquel le bâtiment appartient est destiné à être expulsé puis détruit.
Tandis que certain.e.s dont celles.ceux du bâtiment que nous avons
occupé en ont déjà été expulsés, d’autres s’opposent encore à leur
expulsion en l’absence d’une quelconque proposition de la part de la
mairie. C’est dans ce contexte que, lorsque lundi 7, les premier.e.s
policier.e.s sont venus, de nombreux.euses voisin.e.s sont venu.e.s
manifester leur soutien à l’occupation. Nous avons ainsi pu exprimer
notre refus du discours de la guerre entre pauvres. Ne nous laissons pas
diviser : Français.e.s ou étranger.e.s, avec ou sans papiers, un toit est
un droit. Par ailleurs, la police a refusé, a plusieurs reprises, de
voir les preuves d’occupation.

Depuis 14h aujourd’hui, un dispositif policier disproportionné a
encerclé le bâtiment. Les forces de l’ordre ne laissent entrer personne,
ni eau, ni nourriture, ni matériel.

Comme revendication première, nous exigeons l’arrêt des expulsions de
campements toutes les 48h. Plus généralement, nous exigeons la fin du
harcèlement des personnes bloquées à la frontière par la police. Nous
exigeons la régularisation de tous les squats de la ville. Enfin.Nous
exigeons la réquisition immédiate de tous les bâtiments vides à Calais
et que des solutions concertées et durables soient proposées à tout.e.s
les habitant.e.s, quel que soit leur statut administratif ou de
vulnérabilité.

Tant que nos revendications ne sont pas satisfaites, nous ne quitterons
pas ces lieux. Nous refusons de nous laisser intimider par cette
pression policière et rappelons que le délai de flagrance est dépassé,
et qu’il ne peut y avoir d’expulsion sans décision de justice
exécutoire. Nous ne nous laisserons pas faire !

Nous demandons à toute personne solidaire des personnes à la rue et des
personnes bloquées à la frontière, à toute personne qui croit au droit
au logement à venir nous aider à défendre les bâtiments que nous
occupons !

Court texte produit par les occupant.e.s :

Depuis plusieurs jours nous occupons une tour de 10 étages à Calais.
En parallèle nous occupons d’autres bâtiments dans la ville.
Par cette occupation, nous voulons exprimer notre soutien politique et
matériel aux personnes exilées bloquees a la frontière
franco-britannique.

En ce moment nous sommes assiégées par la police qui a déployé un enorme
dispositif répressif : ils tentent de couper l’électricité a l’aide de
techniciens d’enedis, ils interdisent le ravitaillement en eau et
nourriture et sont en train de rentrer dans le bâtiment.

Nous appelons nos camarades a calais et ailleurs aux habitants
solidaires du quartier fort nieulay a venir massivement soutenir
l’occupation et a multiplier les occupations de bâtiments vides !
Libertés de circulation pour toustes !

- contact : calaislogementpourtoustes@riseup.net & calaislogementpourtoustes@gmail.com
- tweeter : @calaislogementpourtoustes


envoyé le 10 février 2022 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
nieulay.png

Compléments
  • Aucun compléments d

Avertissement

Les commentaires sont modérés avant d’être visibles et n’apparaissent pas directement après les avoir proposés.

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.15 [24473]
Top