Pfizer te rend ta douleur envoyé le 24/06/22 - Articles d’ailleurs
Il faut brûler l’institution psychiatrique. envoyé le 08/06/22 - Articles d’ailleurs
Pas de miracles, qui que soit le premier ministre envoyé le 02/06/22 - Articles d’ailleurs
Palestine : la violence coloniale en une image envoyé le 31/05/22 - Articles d’ailleurs  - 1 complément
Women only : men not allowed beyond this point envoyé le 31/05/22 - Articles d’ailleurs

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 27

Ukraine : guerre et censure à Nantes
envoyé le 30/03/22 par Nantes révoltée Mots-clés  culture   antifascisme   antinationalisme   contre les guerres   contrôle social  

UKRAINE : UN FESTIVAL DE CINÉMA RUSSE ANNULÉ À NANTES

Un « Festival du cinéma russe » devait avoir lieu à Nantes, du 31 mars au 2 avril, au cinéma Le Katorza. Alors qu’il était programmé de longue date, les organisateurs et organisatrices disent avoir été saisis par « l’effroi » en février 2022 « quand les premières bombes russes se sont abattues sur l’Ukraine ». Le festival a donc immédiatement affiché le slogan « Non à la guerre » sur son visuel, phrase traduite en russe et en ukrainien. L’organisation a aussi supprimé les moments festifs, et rebaptisé de festival « entre Lviv et l’Oural » : le nom d’une ville de l’ouest de l’Ukraine et une chaîne de montagnes russe.

Une dénonciation de la guerre, une démonstration d’amitié entre les peuples, sans aucune ambiguïté. Mais cela ne suffisait pas.

Dimanche 27 mars, une « Marche pour l’Ukraine » était organisée par une association baptisée « Tryzub ». Le « tryzub » est le trident. C’est à la fois le blason de l’Ukraine mais c’est aussi le nom d’une structure paramilitaire ukrainienne d’extrême droite fondée en 1993, dédiée au collaborateur nazi Stepan Bandera. Structure dont est issu le groupe « Secteur droit », néo-nazi, crée en 2013. L’association nantaise « Tryzub » donc, est allé manifester devant le cinéma Katorza pour faire annuler le festival. Le maire de Lviv avait lui aussi appelé à son annulation. Et ils ont obtenu gain de cause. L’événement est « reporté à une date ultérieure, non connue à ce jour ».

Dans un communiqué, l’association se désole « que la création cinématographique ambitieuse et engagée, qui avait été sélectionnée, reste inaccessible au moment même où elle aurait pu contribuer à une appréhension intellectuellement fine et aiguisée de l’époque douloureuse que nous traversons. » Tout cela pose question. Sommes-nous en guerre contre le peuple russe ? La culture et les créations russes doivent-elles être interdites, au nom de la propagande de guerre ? Les artistes russes, qui subissent déjà la répression de Poutine, doivent-ils aussi subir l’interdiction dans nos pays ?

Cette annulation s’inscrit dans un contexte délirant : le pianiste russe Alexander Malofeev est devenu indésirable pour l’Orchestre symphonique de Montréal, qui a jugé « inapproprié » de l’accueillir, alors même qu’il a exprimé publiquement son opposition à la guerre. Sanctionné parce que russe.D’autres virtuose de la musique ont été annulés dans plusieurs pays occidentaux. Ici même, on voit des appels à débaptiser un collège Soljenitsyne, ou à boycotter des auteurs classiques russes, Tolstoï, Dostoïevski, Pouchkine… Plus globalement, poser la moindre nuance sur le conflit en cours suffit pour être qualifié de « traître » voire de « soutien à Poutine ».

Plus stupide encore, des français ont menacé des restaurants de Poutine, une spécialité québécoise à base de frites. D’autres établissements, notamment des restaurants russes, ont aussi reçu des intimidations et des insultes. Le camp du bien et des gentils, en pleine escalade militariste, utilise des méthodes d’extrême droite. Et encore une fois, les russes subissent la double peine : un régime autoritaire chez eux, des pressions ici.

Dans le même temps, la campagne qui appelle au BDS – boycott, désinvestissement, sanction – contre l’État colonial d’Israel est interdite et qualifié « d’antisémite » et de « haineuse » par les autorités française. BDS n’appelle pourtant pas à boycotter la culture, seulement les produits industriels en provenance de territoires colonisés ! Où mène cette logique ? Il aurait fallu boycotter tous les artistes espagnols durant la dictature franquiste, qui a duré jusqu’en 1975 ? Ou des auteurs allemands comme Walter Benjamin ou Stefan Zweig lors qu’Hitler s’est imposé au pouvoir ? Et aujourd’hui, faut-il interdire les artistes brésiliens parce que le président du Brésil est un militaire d’extrême droite écocidaire, ou les penseurs turcs parce qu’Erdogan est un tyran ?

Ces réponses sont absurdes, manichéennes, cocardières. A Nantes, une « fête des langues » réunissant les langues parlées dans notre ville a lieu chaque début d’été, et les locuteurs et locutrices russes et ukrainiennes y seront bienvenues. La seule réponse aux guerres impérialistes est de faire vivre l’amitié entre les peuples, la création et la culture. Pas l’inverse.

Le communiqué d’annulation du festival : https://russe.univercine-nantes.org/annulation-du-festival-2022/


envoyé le 30 mars 2022  par Nantes révoltée  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
277165687_500914(...).jpg

Compléments
  • Aucun compléments d

Avertissement

Les commentaires sont modérés avant d’être visibles et n’apparaissent pas directement après les avoir proposés.

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.15 [24473]
Top