Ce sera lui ou … Nous ! envoyé le 18/01/23 - Locales
[Jour 8 & 9] Du pain pour Calais - Dunkerque envoyé le 16/01/23 - Locales
[Semaine 1] Du pain pour Calais - Dunkerque envoyé le 14/01/23 - Locales
DECEMBRE A CALAIS envoyé le 02/01/23 - Locales
Novembre à Calais envoyé le 10/12/22 - Locales

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 13

[Jour 8 & 9] Du pain pour Calais - Dunkerque
envoyé le 16/01/23 par Des boulanger·es de l'IBM Mots-clés  luttes des sans-papier-e-s   racisme   sans frontières  

Pendant 2 mois, une trentaine de boulanger·es du réseau de l’Internationale Boulangère Mobilisée (l’IBM) vont se relayer pour faire du pain à Calais - Dunkerque pour les exilé·es.

Suite de la Chronique sur nos activités boulanger·es et les conditions de vie des exilé·es.

Jour 8 et 9.

Lundi. Au saut du lit (ou presque).
Camping-car chargé, aérodynamie (on penche clairement en arrière…)
du bois, de la farine, des couvertures, des tentes, des manteaux.
Notre Dame des Landes – Calais
6h30 annoncées
12h envisagées, pied au plancher…
Il est pas tout jeune le camion, pfff, la voie véhicule lent nous ouvre les bras,
en 3e on se fait doubler par des convois exceptionnels…
Allez on va y arriver ! On est bien déter
et finalement 10h à peine et voilà déjà « c’est Calais »

C’est la nuit
il fait froid bien-sûr
mais on se dit que parfois ça doit être bien pire…
On se dirige vers la plage
un front de mer désert
des alignements de petits pavillons
tous identiques et qui semblent désertés pour la saison d’hiver.
Mais ça brille quand même, lampadaires design, asphalte neuf,
un bord de mer qui pourrait ressembler à tous les autres.
Ah si tiens, des cabines de plages, alignées par dizaines, toits colorés,
on est bien dans le nord c’est clair !

Et toutes ces lumières au bout de l’avenue c’est quoi ?
Le port bien sûr.
Et là, à l’horizon, l’immeuble flottant, si lumineux,
si près du rivage, c’est à ça que ça ressemble un ferry alors…
l’Angleterre accoste ici, en pleine ville à Calais,
la notion de frontière se rapproche…
On imagine les passagèr.e.s en train de fouler le sol français,
une foule de gens pour qui ce voyage, ce trajet, doit paraître souvent si anodin, banal,
quotidien peut être

Et quand les lumières du ferry s’estompent, on en distingue d’autres à l’horizon,
lointaines, diffuses, …, la côte anglaise.
Ah oui, si près…
enfin ça semble si près…
on comprend mieux les espoirs allumés par ces phares de l’autre terre, de l’Angleterre.

L’humeur s’assombrit aux pensées qui surgissent
face à cet océan, noir, ténébreux,
cimetière marin de corps et de rêves oubliés, tus

Quelques larmes silencieuses, une bière

L’impuissance est dans l’air…
Demain ! On se retrousse les manches,
les mains dans la farine ou les bras chargés d’affaires.
Pour un pti coup de main,
pour une goutte d’eau dans cet océan de maltraitance orchestrée

Début d’une dizaine de jours en soutien des exilé.e.s à Calais

Du hangar au Channel, en passant par Philippe Poutou

Pour des raisons d’hébergement, aujourd’hui on déplace le fournil de Dunkerque à Calais pour les 4 prochaines semaines.
On dit au revoir aux copaines du hangar de Help4Dunkerque (pour les aider dans leurs actions hyper nécessaires, fais un don ici) et on leur souhaite bon courage pour alimenter les jungles [1] de Dunkerque. Nous on prend la route pour "Le Channel", un lieu culturel calaisien, armé·es de notre four mobile, de 600kg de farine et d’une tonne de bois.

Arrivé·es à Calais, c’est en face d’un collage massif d’affiches pour Bardella (bienvenue...) que se dévoile notre nouveau lieu de confection de pain : le centre culturel le Channel. Une "scène nationale", aussi immense que laissait présager son nom. Tout est grand, la scène, les bureaux, le restau, y’a un chapiteau bizarre imbriqué autour d’une tour, du bois sculté un peu partout (même les poignées de porte des toilettes !^^). L’accueil est au top et le confort assuré, même si c’est un peu étrange quand on sait qu’on va alimenter en pain des personnes qui vivent dans le froid et les expulsions quotidiennes [1].

En discutant un peu, notamment avec une personne du lieu qui nous héberge en mode dortoir, on apprend vite que le fonctionnement des distributions par les assos sont pas mal différentes ici. Avec les mauvaises conditions météo et le froid, c’est environ 600 personnes qui vivent dans une dizaine de jungle à Calais (environ 700 personnes à Dunkerque), toutes réparties en communautés, principalement des soudanais·es, et aussi un peu des egyptien·nes, des erythréen·nes, des syrien·nes et des afghan·es.
L’organisation des assos est plus cadrée car il y a parfois jusqu’à 1 500 personnes. Pour participer aux distributions du petit dej avec le pain qu’on a produit, l’association Salam nous propose de les accompagner sur 2 matinées dans la semaine, et on commence dans 2 jours.

Ces derniers temps, peu de traversées ont eu lieu. Les campements à Dunkerque commencent à grossir, et ça se ressent dans l’ambiance de plus en plus tendue entre exilé·es, passeurs & mafia. De ce qu’on a compris, c’est parce que les exilé·es qui vont à Dunkerque sont un peu plus fortuné·es (toutes proportions gardées) et ont souvent déjà payé leur passage vers l’Angleterre avant d’arriver. Iels doivent donc attendre quand les conditions de traversée sont mauvaises.
Contrairement à Calais où beaucoup essaient de s’auto-organiser pour passer en camion (mais avec plus de risque d’accidents) ou en trouvant de l’argent sur place pour payer la traversée.

A peine arrivé·es, et alors qu’on se balade dans la ville, on tombe sur une affiche d’un documentaire diffusé le soir même au cinéma de Calais "Il nous reste la colère". En plus, c’est en présence d’un des protagnistes principaux, notre failli président de la République Philippe Poutou ! Ni une ni deux on prend nos places pour aller voir la lutte qu’iels ont mené contre la fermeture de l’usine Ford à Bordeaux en 2018/2019.
Il n’est pas que joyeux car les réalisateur-ices ont pris le parti de montrer aussi les moments difficiles où les personnes en luttes se sentent parfois démunies, mais on vous le conseille.

Des boulanger·es de l’IBM


Notes

[1Les flics et les CRS veulent à tout prix empêcher que les exilé·es s’installent comme cela s’est déroulé avant 2016. Iels s’était installé·es une sorte de petit village, avec des magasins de fortune et même une école, un semblant de "confort" avant que le gouvernement décide d’expulser tout le monde manu militari. Pour empêcher une nouvelle installation du genre, la préfecture utilise la stratégie "Zéro point de fixation" = des expulsions tous les 2 jours. Évidemment, les exilé·es se réinstallent, parfois au même endroit, juste après. Ça donne des situations absurdes où la société privée, mandatée par la préfecture, qui se charge de "nettoyer" les campements redonne les tentes et les autres objets à une ressourcerie que les exilé·es peuvent récupérer les jours suivants. Pour se refaire expulser et reprendre leur matos 2 jours plus tard...
Stratégie d’usure, c’est tout ce qu’ils ont trouvé pour répondre aux besoins des exilé·es

envoyé le 16 janvier 2023  par Des boulanger·es de l'IBM  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
louiswitter.jpg
signal-2023-01-1(...).jpg
signal-2023-01-1(...).jpg

Compléments
  • Aucun compléments d

Avertissement

Les commentaires sont modérés avant d’être visibles et n’apparaissent pas directement après les avoir proposés.

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.15 [24473]
Top