POUR UNE AUTRE PHILOSOPHIE envoyé le 21/02/24 - Analyses
A propos de l’idéologie anti-industrielle envoyé le 24/01/24 - Analyses
Qui a peur de la critique anti-industrielle ? envoyé le 21/01/24 - Analyses
Réponse "Naufrage réactionnaire du mouvement anti indus" envoyé le 08/01/24 - Analyses - 1 complément

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Fedayins, vous nous faites chier  ! envoyé le 08/02/24 - Articles d’ailleurs
Dissolution de l’association d’extrême droite La Citadelle envoyé le 07/02/24 - Articles d’ailleurs
Victoire Tuaillon : du ‘féminisme radical’ aux pub pour Airbnb envoyé le 26/12/23 - Articles d’ailleurs  - 3 compléments
Matinee de soutien aux inculpe.e.s du 8/12 envoyé le 11/12/23 - Articles d’ailleurs
Palestine : Génocide en cours et complicité envoyé le 08/12/23 - Articles d’ailleurs  - 2 compléments
Iran : les exécutions capitales s’intensifient envoyé le 08/12/23 - Articles d’ailleurs
La question de la Palestine est la question de la faillite de l’étatisme ! envoyé le 03/11/23 - Articles d’ailleurs  - 11 compléments

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 33

Vive la casse du service public
envoyé le 04/07/23 par . Mots-clés  service public  

La gauche est entrain de s’organiser pour écrire un texte afin de participer à la répression du mouvement social. Nous avons réussit à mettre la main dessus pendant le pillage des locaux de SUD-93, et le voici. Ce texte, amendé par 70 orga françaises n’est qu’une hypocrisie de plus. Il perpétue le mythe selon lequel nous serons plus libres par la réforme. Pendant que la colère explose et que la France brûle, ils se mettent d’accord pour oeuvrer avec le gouvernement à l’apaisement, pour une police de proximité ! Pour améliorer la police et la justice. Tout le monde sait que rien n’est à améliorer, que tout est à détruire, que la gauche est un ennemi. L’urgence n’est pas d’abroger je ne sais quelle loi de 2017, comme le répète la LFI sur tout les plateaux télés. L’urgence est à attaquer les commissariats et les prisons, à casser le service public, à en finir avec ce monde de misère.
Mort à l’apaisement, mort à la gauche, mort à la France !
Vive les émeutes !

des gens divers dont des daronnes émeutières fières de leurs enfants émeutiers

« Notre pays est en deuil et en colère. Le meutre de Nahel par un policier à Nanterre, a mis en lumière les effets de décennies de politiques publiques discriminatoires et sécuritaires ciblant notamment les quartiers populaires et la jeunesse qui y grandit et plus globalement de personnes racisées et précarisées. La conception essentiellement répressive de la police, et l’évolution législative de 2017 sur l’usage des armes de service, aggravent ce que la population vit et subit que ce soit en termes de discriminations et de pratiques racistes.

S’ajoutent les tensions entre population et police qui viennent de loin et s’inscrivent dans une histoire tissée d’injustices, de préjugés, de violences, de discriminations, de racisme, de sexisme...

Les habitant-es des quartiers concernés et notamment les femmes pallient bien souvent seul-es les carences en termes de services publics. C’est bien la régression de ceux-ci qui a largement contribué à marginaliser ces quartiers et des territoires entiers.

Le sentiment d’abandon est aggravé par le contexte économique d’appauvrissement, d’inflation, de hausse des loyers, des prix l’énergie. Les inégalités sociales touchent particulièrement les enfants et les femmes en situation de famille monoparentale.

C’est ce que montrent les révoltes qui ont secoué les quartiers populaires depuis quelques jours en réaction à la tragédie de Nanterre.

Lucides quant à cette situation, nous réaffirmons la nécessité de construire un « plus jamais ça ! »

Politique du maintien de l’ordre, lois sécuritaires et mesures d’exception, justice expéditive, l’urgence n’est pas celle de la répression qui ne fera que renforcer l’extrême-droite et fera reculer une fois de plus les droits et libertés ! L’apaisement n’est possible que si le gouvernement prend les mesures nécessaires pour répondre à l’urgence de la situation et aux exigences des populations concernées.

L’ONU a critiqué à plusieurs reprises les politiques sécuritaires et les problèmes institutionnels de racisme en France, en particulier dans les forces de l’ordre. Avec la même détermination, il nous faut interroger quel est “l’ordre” que l’on veut défendre et comment en assurer le maintien, en rejetant la répression et les pratiques discriminantes et racistes.

Ce sont les discriminations qui sont un poison toxique qui décrédibilise l’idée même d’égalité et sème le désespoir ! L’extrême droite en fait son lit pour diviser toujours davantage la société. Nous dénonçons l’appel à la guerre civile contre les quartiers populaires et la qualification des personnes qui en sont issues de “nuisibles” par des syndicats de policiers.

Pour les quartiers populaires et en particulier sa jeunesse, tout est à repenser et construire. Il faut partir de bases nouvelles, tirant les leçons des erreurs des politiques publiques depuis des décennies, et respectant les dignités des histoires, parcours, cultures et singularités dont se nourrit notre aspiration collective à l’égalité.

La situation nécessite que le gouvernement prenne ses responsabilités et apporte des réponses immédiates pour sortir de l’affrontement :
abrogation de la loi de 2017 sur l’assouplissement des règles en matière d’usage des armes à feu par les forces de l’ordre.
une réforme en profondeur de la police, de ses techniques d’intervention et de son armement.
le remplacement de l’IGPN par un organisme indépendant de la hiérarchie policière et du pouvoir politique
la création d’un service dédié aux discriminations touchant la jeunesse au sein de l’autorité administrative présidée par le Défenseur des droits et le renforcement des moyens de lutte contre le racisme, y compris dans la police.

Rien ne peut cependant se faire sans lutter contre les inégalités sociales, la lutte contre la pauvreté et la précarité, aggravées par le dérèglement climatique, la hausse des loyers et des charges, du nécessaire partage des richesses et du renforcement des services publics. C’est à ces chantiers que le gouvernement devrait s’attaquer au lieu de mener des politiques publiques régressives qui font le lit de l’extrême droite.

Nos organisations syndicales, associations, collectifs, comités et partis politiques sont mobilisés pour le maintien des libertés publiques et individuelles. Les droits des personnes arrêtées ces derniers jours doivent être défendus contre la répression et la violence arbitraire.

Dans l’immédiat, nous appelons à des rassemblements partout dans le pays le mercredi 5 juillet et à des marches citoyennes le samedi 8 juillet dans toute la France, à l’exemple de la marche organisée par le Comité Adama, à Beaumont- sur- Oise. »


envoyé le 4 juillet 2023  par .  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Compléments
  • 5 juillet 2023 11:12, par Alex

    On ne peut pas scander "Mort à la France" et perpétuer le mythe de la réforme.

    Il n’est pas non plus possible de dénoncer les mesures contre-révolutionnaires de "la gauche", tout en louant la société civile qui, de manière tout aussi contre-insurrectionnelle, ’appelle au calme’. Mort à la France !

    Ceux qui dénoncent l’hypocrisie et crient "Vive l’émeute" ont juste. Mais alors les mêmes ne peuvent dans le même temps appeler à des "réponses immédiates pour sortir de l’affrontement" (italiques ajoutés) - a fortiori des réponses du gouvernement. Mort à l’État !

    Vengeance Pour Nahel ! Mort aux vaches  ! Vive l’émeute !

Avertissement

Les commentaires sont modérés avant d’être visibles et n’apparaissent pas directement après les avoir proposés.

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.19 [24473]
Top