L’État élimine les agriculteurs envoyé le 22/08/17 - Analyses
Le Postmodernisme ne casse pas des briques envoyé le 17/07/17 - Analyses - 1 complément

1 | ... | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20

Libération de Jeremy Hammond ! envoyé le 21/11/20 - Articles d’ailleurs
Je suis prof envoyé le 22/10/20 - Articles d’ailleurs
7 compagnon.n.es partent en taule suite à des tags et des affiches envoyé le 20/09/20 - Articles d’ailleurs
Quelques fondamentaux sur l’antifascisme envoyé le 10/09/20 - Articles d’ailleurs
Loi bioéthique : accès à la PMA, sans égalité des droits envoyé le 30/08/20 - Articles d’ailleurs

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 18

Entrée en matières de Fecal
envoyé le 03/12/06 Mots-clés  amérique latine   2006  

Ce vendredi 1er décembre était attendu avec beaucoup d’inquiétude par la
société mexicaine, inquiétude des partisans du PAN qui craignaient que les
opposants parviennent à empêcher la cérémonie d’investiture du nouveau
président, inquiétude des partisans du PRD qui craignaient qu’elle ait
bien lieu, inquiétude des observateurs qui craignaient une nouvelle
flambée de violences. En effet, la société mexicaine est polarisée entre
les milieux aisés et conservateurs qui soutiennent Felipe Calderon (du
Parti d’action nationale) et les milieux populaires qui soutiennent le
candidat évincé par fraude électorale, Andrés Manuel Lopez Obrador (du
Parti de la révolution démocratique).

A 9 h 40 précises, ce matin, toutes les chaînes de télévision du pays ont
dû suspendre leurs émissions et diffuser exclusivement les images et
commentaires de la télévision nationale officielle - entendez "la voix de
son maître". Durant vingt minutes, les téléspectateurs ont eu droit aux
dissimulations les plus grossières, et aussi les plus absurdes, étant donné
que les autres versions pouvaient être vues et entendues avant et après la
version officielle.

Avant le début de la cérémonie, en effet, Televisa, l’une des deux
principales chaînes privées, montrait la Chambre des députés, où allait
avoir lieu la prestation de serment du nouveau président, en véritable
branle-bas de combat. La tribune complètement remplie de députés, moitié
du PAN, moitié du PRD, les cris opposés des deux côtés, les coups de
sifflet de protestation du PRD, les nombreux agents de sécurité habillés
en civil mais reconnaissables à leur cravate rouge, enfin quelques
escarmouches dans le tumulte, de députés en venant aux mains mais retenus
par leurs confrères. Un seul accès à la salle est contrôlé par les
Panistes, tous les autres sont occupés par les opposants.

Quand la télévision officielle confisque l’antenne, elle montre d’abord
les images de Felipe Calderon sortant de chez lui avec sa famille, puis le
convoi qui le mène vers le Palais législatif de San Lazaro (siège du
Parlement). Quelques minutes après, sans qu’on ait pu voir comment il
accédait à la salle, on le voit debout, à côté du président sortant,
Vicente Fox, devant une petite chaire amovible qui sera retirée
immédiatement après sa très brève prestation de serment. En une minute, il
a fini de prononcer les phrases prévues par la Constitution et revêtu la
bannière aux couleurs nationales ; en trois minutes, il est sorti de la
salle et tout est terminé. Commentaire du journaliste : l’assemblée était
très tranquille (et la caméra filme... les hommes en cravate rouge !), les
députés acclament le président (et la caméra filme exclusivement le côté
du PAN), toute la salle entame l’hymne national (on entend toujours les
sifflets furieux du PRD, mais, sans commentaire à leur propos, on pourrait
croire qu’il s’agit de sifflets d’allégresse) ; tout s’est passé sans
aucune tension et dans le calme.

A 10 heures, les programmes indépendants reprennent, et la version est
tout autre : durant les trois minutes de présence de Calderon, tandis que
les députés du PAN, tous massés autour de lui sur la tribune, criaient
"Mexico !" et "Calderon !", les députés de l’opposition, retirés sur leurs
fauteuils dans la salle, criaient "espurio !" ("usurpateur !")
et "fuera !" ("dehors !"). Après la prestation, les premiers criaient
"si se pudo !" ("on a pu le faire !") et les autres "va caer !" ("il va
tomber !"). Tranquille et unanime, n’est-ce pas ? Merci la voix
officielle !

Autre anomalie dissimulée : normalement, le président prononce devant la
même Assemblée son premier discours à la nation ; aujourd’hui, il est
immédiatement parti le prononcer ailleurs, à l’Auditorio national, où
s’étaient réunis exclusivement des militants du PAN et des amis et invités
personnels de Calderon - et c’est ce public qu’on appelle "la société
civile mexicaine". Les routes autour de l’Auditorio, qui se situe près du
musée d’anthropologie, au bord du parc de Chapultepec, étaient
complètement bloquées par des barrières et gardées, selon la journaliste,
par une vingtaine d’unités armées empêchant toute pénétration. La presse
devait rester dans le hall d’entrée de l’Auditorio et ne pouvait accéder à
la salle principale.

On annonce que les partisans du PRD entament une manifestation depuis le
zocalo vers l’Auditorio, puis plus rien. A suivre.

Annick Stevens, à partir de Televisa Mexico


envoyé le 3 décembre 2006 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.7 [24473]
Top