Occupation des "mijeurs" du parc des Olieux

Rassemblement ce mercredi 19 avril, dès 8h devant les services du département à Triolo, rue Decugis à Villeneuve d’Ascq pour un petit déjeuner collectif.
Et ce, dans le but d’attendre la réponse censée être donnée, ce mercredi par les responsables afin de permettre l’hébergement et la scolarisation des jeunes.
Soyez toutes et tous les bienvenu.e.s et soyons solidaires de leur combat pour un avenir meilleur pour tous !

Infos du 14 avril 2017 : Après plus d’une semaine de lutte et de blocage pour obtenir un hébergement et une scolarisation, les jeunes mineurs qui dorment à la rue ont été reçu plusieurs fois par différents responsables. C’est dans les bâtiments de la préfecture, qu’ils ont rencontré la direction départementale hier après-midi. Le département, qui sait impressionner et intimider les jeunes en les convoquant dans de tel lieu, leur promet une éventuelle prise en charge le 19 avril...Un nombre insuffisant de place sera débloqué ce jour là ! Malgré tout et compte tenu des engagements pris, les jeunes ont décidé de suspendre leurs actions, en attendant cette date "Miraculeuse".

Infos du 12 avril 2017 : Le blocage de la direction territoriale continue alors que les responsables ont fuit pour aller se cacher dans d’autres lieux. N’hésitez pas à passer sur place à Villeneuve d’Ascq, rue Yves Decugis, métro Triolo.

Infos du 10 avril 2017 : Le blocage de la direction territorial a duré toute la journée. Les salarié.es n’ont pas pu rentré. Rendez-vous demain mardi dès 7h pour continuer ce blocage jusqu’à ce que tous les jeunes soient hébergés !

De plus en plus de jeunes confirmés mineurs dorment à la rue alors qu’ils sont censés être hébergés et scolarisés par le département. Appel à rassemblement ce dimanche 9 avril, devant la Direction Territoriale d’Action Sociale à Villeneuve d’Ascq, rue Yves Decugis, métro Triolo. Repas à partir de 13h suivi d’une assemblée générale à 14h30.

6-7-8 Avril 2016 : Des jeunes et soutiens se sont rassemblés les 6,7 et 8 avril devant la direction territoriale à Villeneuve d’Ascq, rue Yves Decugis, métro Triolo. Ils sont déterminés à faire valoir leurs droits et avaient décidé d’installer des tentes et d’y passer la nuit du 7 au 8 avril. Suite au faible nombre de personnes présentent et aux intimidations policières, ils ont préféré appelé à un nouveau rassemblement le lendemain suivi d’un repas au soir.

Les derniers communiqués du collectif : 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30 et 31.


Depuis juin 2015, une trentaine de jeunes mineurs étrangers vivent au parc des Olieux, situé dans le quartier Moulins à Lille. Suite à la fermeture d’une église du quartier dans laquelle ils étaient hébergés, ils ont choisi de vivre là.

Ils sont dans l’attente d’une reconnaissance de leur minorité, procédure qui peut prendre plusieurs mois durant lesquels ils ne sont, aux yeux des institutions de l’Etat, ni mineurs, ni majeurs (d’où le terme "mijeurs"). Durant cette période, ils ne bénéficient d’aucune aide ni de l’état, ni du département, ni de la mairie.

Des interventions (confiscation des affaires, photo de leurs papiers, recensement des noms, comptage en pleine nuit à la lampe torche...) quotidiennes de la police ont eu lieu durant l’été.

Le 17 septembre, une vingtaine d’entre eux se sont fait embarqués au commissariat pour vérification d’identité, puis relâchés avec des convocations et confiscation des papiers pour vérification. Le récit complet de cette arrestation est ici.

Alors que l’enchaînement des convocations se terminait, une nouvelle descente de flics (PAF/BST/CRS*) a eu lieu le 7 octobre, sur réquisition du procureur. De nouvelles convocations ont alors été données aux mêmes personnes.

Certains des jeunes ont été hébergés durant les dernières semaines par des personnes solidaires. Ils ont décidé de tous retourner dormir sur le parc des Olieux pour avoir plus de visibilité.

Le mercredi 14 Octobre, un rassemblement de soutien a été organisé réunissant une centaine de personnes. Des tentes, bâches et banderoles ont été installées durant celui-ci, et du matériel pour dormir amené.

Un rassemblement a eu lieu le vendredi 16 octobre, devant le bâtiment de la cellule des mineurs isolés étrangers à Villeneuve d’Ascq. Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour exiger "l’exécution de la loi" et "l’ouverture de 50 places d’hébergement". Une délégation a été reçue. Les personnes l’ayant reçue se sont engagées à trouver une solution d’ici le début de la semaine prochaine. Le récit de la fin de la semaine est disponible ici

[Nouvelles du 19 octobre] : deux rendez-vous sont prévus le mercredi 21 octobre :
- à 10h devant la DDCS, 175 rue Gustave Delory (métro « mairie de lille »), pour exiger des places d’hébergement digne pour tous
- à 10h (début de l’audience) au TGI de Lille, avenue du peuple belge, pour soutenir un jeune convoqué devant le Juge des Libertés et Détention

[Nouvelles du 21 octobre] : Les promesses faites le vendredi 19 octobre n’étaient que des promesses... Elles n’ont débouché sur aucune solution d’hébergement cette semaine. Le rassemblement du mercredi 21 octobre n’a pas permis d’obtenir un rendez-vous. Le récit plus détaillé des derniers jours est dans le Communiqué n°2.

[Ajout du 23 octobre] : Les nouvelles du Parc des Olieux sur ce qui s’y est passé entre le 21 et le 23 octobre sont à lire dans le Communiqué n°3

[Ajout du 27 octobre] : Les dernières nouvelles du Parc sont dans le Communiqué n°4

[Ajout du 9 novembre] : Les contrôles de la PAF deviennent une triste habitude et la situation n’évolue pas beaucoup au Parc des Olieux. Une manifestation de solidarité avec les migrant.e.s, les réfugié.e.s et les sans-papier.e.s a eu lieu le samedi 7 novembre à Lille. Elle avait pour mot d’ordre "Nous ne sommes pas dangereux, nous sommes en danger !". Voici les communiqués n°5 du 29 octobre, n°6 du 2 novembre et n°7 du 5 novembre du Collectif des Olieux.

[Ajout du 10 & 23 décembre] : Dans les méandres de l’administration, la lutte continue. La PAF ne lâche pas l’affaire et le Collectif des Olieux non plus. Il n’y a plus besoin de vêtement ni de matériel mais d’argent toujours. Hélàs... Plus d’informations sont disponibles sur les communiqués n°8 et n°9 du Collectif des Olieux.

[Ajout du 21 février] :
Le journal du parc #2 est sorti depuis quelques semaines. N’hésitez pas à le demander en y passant !
Deux jeunes étaient placés au CRA* de Lesquin depuis le 16 février. Ils étaient convoqués au TGI* de Lille ce lundi 22 février. Un rassemblement de soutien s’est tenu à 10h, à l’appel du collectif des Olieux. Les deux jeunes ont été libéré suite à l’audience.

Par ailleurs, la préfecture de Lille a informellement fait savoir qu’elle comptait expulser les jeunes qui vivent au parc des Olieux. Un rassemblement de soutien au parc des Olieux a eu lieu ce Mercredi 24 février à 17h30, au parc des Olieux.

[Ajout 26 février] :
Le collectif des Olieux a appelé à un rassemblement pour soutenir deux autres jeunes du parc durant leur passage devant tribunal de grande instance de Lille. RDV était donné le samedi 27 février à 10h au TGI de Lille. Plus d’infos : ici. Les deux jeunes ont été libéré suite à leur passage au tribunal.

[Ajout d’avril] : Les communiqués #11 et #12 du collectif des Ollieux sont ici et .

[Ajout de fin avril] : Les communiqués #13 et 14 du collectif des Ollieux sont ici et .

[Novembre 2016] : L’expulsion du parc a eu lieu le 23 novembre au matin. Le communiqué (n°26) revient plus en détails sur la journée du 22 ainsi que celle du 23 novembre.

[Décembre 2016]
Un Rassemblement de soutien aux Jeunes du parc des Olieux est organisé le 10 décembre 2016. Une marche festive s’en suit et se termine sur l’occupation d’une maison dans le quartier de Lille-Moulins (face au 39 rue de fontenoy). Ce bâtiment se veut un espace de lutte, de solidarité et de convergence, n’hésitez pas à y passer !
La maison occupée depuis le 10 décembre a été expulsée le mardi 20 décembre 2016 en début d’après midi. Après un début de l’expulsion par le RAID, un large déploiement policier est restée pendant quelques heures pour bloquer la rue et celles aux alentours.Un jeune mineur étranger a été embarqué par les flics. Plusieurs dizaines de personnes étaient présentes pour monter leur soutien contre l’expulsion. Suite à l’expulsion, un rassemblement a eu lieu le mercredi 21 décembre, à 18h au parc des Olieux.

*PAF : Police aux frontières / BST : Brigade Spécialisée de Terrain (reconnaissable par leur insigne scorpion à Lille) / CRS : Compagnie Républicaine de Sécurité / CRA : Centre de Rétention Administrative / TGI : Tribunal de Grande Instance


publié le 6 avril 2017

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
Top