JANVIER 2023 A CALAIS

CRA
Le 22 janvier, une bonne vingtaine de militant.es se sont réuni.es derrière le Centre de Rétention de Coquelles pour crier leur soutien aux personnes enfermées. Malgré les grillages et la distance, les slogans contre les frontières et les expulsions ont été entendus et bien accueillis. L’action a été courte puisqu’un gros pick-up de pafeux puis 5 fourgons sont arrivés pour les déloger à coup de lacrymo. Le CRA de Coquelles (104 places) situé au beau milieu d’une zone commerciale à côté d’un escape game (Prison Island) tourne à plein régime.
SQUAT FREDERIC SAUVAGE
L’équipe de soutien qui gravite autour du squat s’agrandit et c’est une bonne nouvelle pour le chantier à venir (travaux de plomberie). Malgré le refus de la mairie de collecter les déchets et de raccorder à l’électricité, la vie continue de manière relativement paisible dans la maison.
DECES
Le 3 janvier, un jeune soudanais a été percuté par un train rue de Judée (à proximité d’un lieu de survie) sous les yeux de ses compagnons de route et de bénévoles présent.es pour une distribution. Un rassemblement a eu lieu le lendemain.
LEGAL TEAM
Création d’une nouvelle legal team. Le CCAJ (Collectif Calaisien d’Autodéfense Juridique) s’organise, il est déjà bien sollicité.
BOULANGERIE
Un super collectif de boulanger.es est venu à Calais quelques semaines pour faire du pain avec un four mobile afin qu’il soit distribué gratuitement aux personnes exilées et précaires.
VOL ORDINAIRE
Une cuve d’eau à proximité d’un campement a mystérieusement disparu.
- Suspects : la police et la marie
- Indices : Des gros rochers ont remplacé la cuve et bloquent le passage aux camions qui assurent des distributions.
EXPULSION
Le 3 janvier, ne laissant aucun répit aux personnes exilées, la mairie de Calais a demandé qu’une expulsion avec « mise à l’abri » soit autorisée par le Tribunal administratif de Lille sur l’un des principaux lieux de survie en centre-ville.


publié le 1er février 2023

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
Top