dimanche 21 janvier 2024 11:00
lieu : Grand’Place
adresse : Grand'Place / Place du général De Gaulle, Lille

Lille : Formons un cortège LGBTI contre la loi Darmanin !

Le 19 décembre, l’Assemblée a voté en faveur de la loi Immigration de Darmanin, qui vise à expulser un maximum de sans-papiers. Ce vote est le résultat d’un accord entre la majorité et l’extrême droite, qui a inclus des éléments du programme du RN, telle la préférence nationale.
Parce qu’il est encore possible d’obtenir la non-promulgation de la loi, une manifestation est appelée le dimanche 21 janvier à 11h, à Grand’Place.

Tout un arsenal raciste est développé, en complexifiant obtention et renou- vellement des titres de séjour, en supprimant plusieurs droits au séjour, en supprimant allocations et aides, en introduisant quotas, délit de séjour irrégulier et double peine, etc. Un seul but : systématiser les expulsions.

Ces restrictions vont toucher encore plus fortement les sans-papiers LGBTI et séropositifs. Elle menace le droit au séjour pour soins de ceux qui n’ont pas un accès effectif aux soins dans leur pays d’origine – parmi lesquels un grand nombre d’homos et de trans.

La restriction des aides et l’augmentation des procédures répressives ne peut qu’accentuer la surprécartisation des personnes LGBTI et produire une augmentation des violences lgbtiphobes. Elles sont déjà parmi les personnes les plus sensibles aux expulsions ; des conditions qui sont dues notamment aux discriminations aux aides, à la santé, au travail, dans la justice, etc. Un certain nombre de femmes trans sont poussées à avoir recours à la prostitution – dont le parcours de sortie ne propose pas d’accès à un droit de séjour durable.

Cette loi réduit toujours plus les possibilités de transition pour les personnes trans. Entre délai de carence pour une couverture maladie et retours en arrière sur les changements d’état civil, les transitions relèvent déjà du parcours de combattant. Pourtant, l’accès à une transition permettrait d’éviter une partie des violences transphobes, qui entraînent souvent une exclusion des aides, du travail, du logement, etc. L’accès à une transition est un enjeu vital pour la vie et la survie des personnes trans migrantes.

Si les versions précédentes de la loi avaient déjà de quoi faire pâlir le RN, celle approuvée tient incontestablement de la politique d’extrême droite. Cette alliance – alors qu’en même temps les fascistes effectuent impunément des ratonnades comme à Romans-sur-Isère – fait craindre le pire pour l’ensemble des politiques à venir, d’autant plus pour les populations minorisées et précarisées. Elle va de pair avec une accentuation de la répression sur les populations non blanches.

L’heure est plus que jamais à la mobilisation ! Seul un 21 janvier massif peut provoquer une non-promulgation de la loi.

Pour visibiliser les conditions des personnes LGBTI migrantes, le mouvement LGBTI lillois sera présent par un cortège contre la loi Darmanin.
Le 21/01, 11h Grand’Place, contre la pire loi sur l’immigration depuis la fin du régime de Vichy, les lesbiennes, gays, bis, trans et intersexes seront là.

Signataires : Organisation de Solidarité Trans (OST) Lille, Collectif 106, Collectif lillois de luttes féministes (C2LF)


publié le 17 janvier 2024

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
Top