Ravalement de façades contre les boites collabo des taules à Calais

Une réponse à l’appel pour un mois de mai d’actions contre le business de l’enfermement et les centres de rétentions (CRA)*... Après les architectes à Paris**, à Calais ce sont les boites de BTP qui ont reçu de petites visites nocturnes...

Vinci, Eiffage, Spie Batignolles... Ces entreprises du bâtiment s’en mettent plein les poches en construisant des taules. Alors que l’état veut augmenter le nombre de prisons et de CRA (des prisons pour déporter les personnes "sans-papiers"), cette politique raciste et anti-sociale n’est possible que parce que ces entreprises collaborent et en font leur business.

Ces entreprises sont implantées un peu partout dans le pays et même à l’international. À Calais, les serrures de leur locaux ont été gluées (ça devrait les faire galérer quelques heures pendant lesquelles ils pourront pas faire leur business dégueulasse tranquillement), accompagné de tags :

"Mort aux constructeurs de prisons"
"L’État enferme et tue, Eiffage collabore"
"Feu aux prisons et aux CRA"
"A bas toutes les taules"
"Nik Vinci et tous les constructeurs de prisons"
"Feu aux frontières"

Ramery Enveloppe (une entreprise plus petite qui s’est fait de la thune sur les travaux d’extension du CRA de Coquelles) y a échappé de justesse par manque de peinture et de glue... Ce n’est que partie remise ! ;-)

À la frontière franco-britannique, l’état veut construire un nouveau CRA vers Dunkerque pour enfermer et expulser toujours plus de gens. On appelle à multiplier les actions contre les entreprises qui y participeront.

Pour aller plus loin :

* « Contre le business de l’enfermement et les centres de rétention, en mai, fais ce qu’il te plaît ! » -> https://lille.indymedia.org/spip.php?article36448&lang=fr

** « Archi racistes : dures semaines pour les concepteurs de CRA » -> https://lille.indymedia.org/spip.php?article36448&lang=fr


publié le 29 mai 2024

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
Top