Avis de tempêtes #53 envoyé le 21/05/22 - Analyses
L’Ukraine, les communistes et la guerre envoyé le 30/04/22 - Analyses
Avis de tempêtes #52 envoyé le 25/04/22 - Analyses

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Corse : Où va le nationalisme de la jeunesse ? envoyé le 14/05/22 - Articles d’ailleurs
Crime colonial, une journaliste abattue par l’armée israélienne envoyé le 14/05/22 - Articles d’ailleurs
Et c’est reparti pour un tour… envoyé le 01/05/22 - Articles d’ailleurs
★ PAR-DELÀ LE BIEN ET LE MAL envoyé le 28/04/22 - Articles d’ailleurs
Médias et Ukraine : la guerre en continu envoyé le 16/04/22 - Articles d’ailleurs

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 25

Communiqué : 10 jours au squat de la rue Frédéric Sauvage à Calais
envoyé le 19/02/22 Mots-clés  sans frontières  

La semaine dernière, de nouveaux squats ont été ouverts a Calais par plus de 100 militant.e.s venu.e.s de toute l’Europe pour lutter pour le droit au logement, dans un acte de solidarité transfrontalière avec les personnes exilées bloquées a la frontière franco-britannique. Après 4 jours de siège, la tour de la rue d’Ajaccio a été violemment expulsée le 11 février à l’aide d’un hélicoptère de la police, de l’unité du RAID qui est entrée par le toit en utilisant des explosifs, et de nombreux CRS dans les rues. Un militant a été arrêté pendant l’expulsion mais tous.tes les autres ont réussi à s’échapper du bâtiment et rejoindre nos camarades dans la rue, où les CRS ont tiré une quantité ridicule de gaz lacrymogènes pour vider la zone.

Notre maison de la rue F. Sauvage tient jusqu’à présent, bien que la situation juridique soit floue et que nous attendons toujours l’arrivée de l’huissier. La Mairie et la Préfecture ont fourni des informations incohérentes concernant les procédures légales relatives à cette maison, et nous craignons qu’elles ne cherchent à trouver un moyen de nous expulser illégalement.

L’état de la maison est bien meilleur que lorsque nous avons emménagé ; nous avons commencé a nettoyer, à faire des réparations et organiser l’espace, mais tout cela est rendu plus difficile par le fait que l’électricité du bâtiment a été coupée par la compagnie d’électricité Enedis en collusion avec la Mairie et la police. Bien que ce soit un outil fréquemment utilisé par les autorités locales pour empêcher les espaces autonomes d’exister, empêcher quiconque d’avoir de l’électricité est illégal.

La maison a commencé ces deniers jours à devenir un espace de vie partagé, et nous travaillons a créer un espace digne, collectif, autonome et sûr. Nous voulons que ce lieu soit un espace ouvert où le statut administratif d’une personne n’a aucun impact sur sa capacité a vivre dignement, a faire l’expérience de la solidarité et à voir ses besoins fondamentaux satisfaits. Plus qu’un simple toit, nous voulons qu’il devienne un foyer, où tous les habitant.e.s ont un lit et peuvent se doucher, peuvent s’organiser politiquement, peuvent se soutenir, peuvent cuisiner pour eux.elles-mêmes et pour les autres, peuvent laver leurs vêtements, peuvent rencontrer des gens et inviter des ami·e·s, peuvent accéder à des soins médicaux et à un soutien juridique, peuvent se reposer, grandir, lire, peindre, apprendre, jouer, faire la fête... Ce qui peut sembler être le quotidien de tant de personnes est un projet politique radical à Calais ; une ville frontalière ségréguée ou les espaces de vie auto-organisés et horizontaux entre les personnes exilées et les personnes solidaires sont absents.

En ouvrant des squats, nous espérons briser les cycles vicieux de violence, de racisme et de déshumanisation de l’État et de la police qui continuent à Calais, et dans le monde entier, pour faire respecter les frontières nationales. Les politiques violentes et racistes qui ont transformé les questions politiques des frontières et de la libre circulation en une crise humanitaire à Calais ont pour but de diviser les gens entre ceux qui ont des papiers et ceux qui n’en ont pas, d’exclure et d’isoler davantage les personnes exilées, de limiter les possibilités de solidarité et d’imposer violemment ces distinctions dans nos vies et dans nos sociétés. Cette maison sera un espace partagé entre les personnes sans papiers bloquées à Calais et les personnes avec papiers solidaires, car nous voulons détruire les distinctions artificielles entre nous. Cette maison est le premier de nombreux autres squats qui luttent contre ces dynamiques à la frontière franco-britannique.

Alors que ces actions d’occupation de bâtiments se sont déroulées, l’État français poursuit ses politiques violentes et déshumanisantes pour imposer la misère aux personnes bloquées à Calais. Au cours des 10 derniers jours, 65 expulsions d’espaces de vie ont eu lieu et 81 tentes ont été volées par la police, dont beaucoup étaient remplies d’effets personnels. La pression sur les associations travaillant a Calais se poursuit ; plus de 1000 € d’amendes, ont été infligées à une organisation distribuant de la nourriture sur un seul site d’habitation où, par le biais, d’amendes, d’intimidations et de menaces d’arrestation, la police tente de rendre impossible l’accès à la nourriture et à l’eau pour les 650 personnes qui y vivent. Nous condamnons ces politiques violentes et racistes. Nous condamnons les personnes sans cœur qui donnent les ordres et les personnes sans cerveaux qui les exécutent Nous condamnons les États qui font respecter les frontières nationales et un système raciste de liberté de circulation dans le monde, tout en exerçant une violence néocoloniale et créant des conflits.

Nous exigeons toujours
- La fin de toutes les expulsions à Calais
- La régularisation de tous les squats de Calais
- La fin du harcèlement et de la violence de la police envers les personnes bloquées à la frontière et les personnes qui les soutiennent.
- La réquisition immédiate de tous les bâtiments vides à Calais pour offrir des solutions d’hébergement à tous ceux qui dorment dehors, quelle que soit leur situation administrative.

Nous sommes reconnaissant.e.s pour tout le soutien que nous avons reçu, de la part de voisin.e.s, de camarades, de Calaisien.e.s et d’associations. Il a été bouleversant et nous a rempli de confiance pour continuer la lutte contre les frontières, le racisme, le capitalisme et le patriarcat.


envoyé le 19 février 2022 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
calais_communiqu(...).jpg
calais_communiqu(...).jpg

Compléments
  • Aucun compléments d

Avertissement

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.7 [24473]
Top