Pfizer te rend ta douleur envoyé le 24/06/22 - Articles d’ailleurs
Il faut brûler l’institution psychiatrique. envoyé le 08/06/22 - Articles d’ailleurs
Pas de miracles, qui que soit le premier ministre envoyé le 02/06/22 - Articles d’ailleurs
Palestine : la violence coloniale en une image envoyé le 31/05/22 - Articles d’ailleurs  - 1 complément
Women only : men not allowed beyond this point envoyé le 31/05/22 - Articles d’ailleurs

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 27

Crime colonial, une journaliste abattue par l’armée israélienne

La journaliste Shireen Abu Akleh, est une journaliste de nationalité Palestinienne et Américaine. Reporter, elle couvrait depuis 20 ans le conflit en Palestine, sur le terrain, au cœur des événement. Elle rapportait les exactions, les tirs, les arrestations, et était l’une des reporters les plus connues de la chaîne Al Jazeera. Elle avait également travaillé pour La Voix de la Palestine et Radio Monte-Carlo. Ce mercredi 11 mai, elle a été lors d’une offensive de l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine. Abattue alors qu’elle portait un gilet pare-balle et un casque avec les lettres « PRESS » parfaitement visible et lisible. Fauchée par une balle dans la tête, juste dans une aspérité de ses protections.

Pour les témoins sur place, le ministère de la santé palestinien et le média pour lequel elle travaillait, il ne fait aucun doute que l’armée israélienne a tué la journaliste. Pourtant, la propagande israélienne sème le doute, parle d’une fusillade, et affirme qu’il s’agirait d’une balle tirée par des palestiniens. Opération de confusion, qu’on entend parfois en France, lorsque les autorités insinuent qu’une personne mutilées aurait pu l’être par les « projectiles » de manifestants plutôt que par la police.

Sara Grira, journaliste pour le média Orient XXI s’insurge contre cette version « officielle » reprise dans certains médias : « Non, la journaliste n’a pas été “prise au milieu d’échanges de tirs entre l’armée israélienne et des hommes armés” Toute la séquence a été filmée par la chaîne. La journaliste Shyrine Abou Aqleh a reçu une balle derrière l’oreille, à l’un des rares endroits qui n’étaient couverts ni par son casque ni par son gilet par balles sur lesquels étaient clairement écrits PRESS. Elle était avec 4 autres journalistes étaient là pour couvrir quand elle a reçu une balle de sniper. Et les soldats ont continué à tirer quand elle est tombée à terre et que ses confrères tentaient de la secourir… » L’exécution sommaire d’une journaliste gênante ? Ces violences s’inscrivent dans une escalade marquée, ces dernières semaines, par l’attaque de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem par la police militaire israélienne, causant de nombreux blessé-es, dont plusieurs gravement.

En 2018, deux journalistes palestiniens, Yasser Murtaja et Ahmed Abu Hussein, étaient tués à Gaza. Au total, 50 journalistes palestinien-nes sont mort-es depuis 2000 à cause de l’occupation israélienne. Il y a aussi des dizaines de journalistes palestinien-nes détenu-es derrière les barreaux de l’occupation, dont Bushra al-Tawil, emprisonnée sans inculpation ni procès en détention administrative. Les démocraties occidentales s’insurgent régulièrement, à juste titre, contre les atteintes à la « liberté de la presse » commises par divers régimes. Seront-elles aussi fermes contre l’État colonial d’Israël ? Shireen Abu Akleh sera-t-elle morte en vain ?

Ce soir, les forces israéliennes répriment en empêchant les hommages qui s’organisent près du domicile de la journaliste défunte.

http://www.preview-nantesre.nantes-revoltee.com/jenine-une-journaliste-abattue-lors-dune-offensive-de-larmee-israelienne/

Voir aussi :

Shireen travaillait depuis 1997 pour la chaîne Al Jazeera. Alors que les médias occidentaux sont bien trop souvent absents en Palestine ou reprennent habituellement la langue de bois des communiqués officiels israéliens, Shireen était toujours sur le terrain, c’est-à-dire dans tous ces territoires occupés où l’armée israélienne confisque des terres, arrête des enfants, gaze des fidèles, détruit des maisons ou des écoles ou tue froidement.

Shireen était la voix très réputée de la Palestine. A Jénine où elle était en reportage, elle était bien identifiable comme journaliste et elle a été froidement abattue par un tireur de l’armée israélienne. La vie des Palestiniennes et des Palestiniens n’a aucune valeur pour cette armée.

L’armée israélienne a immédiatement versé dans le déni habituel à chaque crime, suggérant que Shireen avait été tuée par des balles palestiniennes. « Comment l’armée la plus morale du monde pourrait commettre un acte pareil ? » Bien sûr pour cette armée que les Israéliens glorifient en l’appelant Tsahal, les agresseurs sont les Palestiniens.

Cette armée commet des crimes tous les jours et sans aucun remord. Elle a déjà tué près de 50 journalistes palestiniens, elle tue un enfant palestinien tous les trois jours. Elle a continué à attaquer le camp de réfugiés de Jénine, lieu où des dizaines de civils dont de nombreux enfants ont été massacrés en 2002 et où ces attaques n’ont jamais cessé. Elle a molesté les très nombreux Palestiniens venus à Jérusalem aux obsèques de Shireen, arrachant les drapeaux palestiniens.

Les attaques contre la presse ne sont pas nouvelles, il y a eu l’an dernier la destruction d’une tour à Gaza abritant les médias internationaux et, plus anciennement, les calomnies déversées contre Charles Enderlin qui avait filmé en direct la mort d’un enfant palestinien.

Les protestations dans le monde contre cet odieux assassinat sont bien trop faibles pour l’instant. L’Union Européenne est « préoccupée », Antonio Guterres est « consterné ». Alors que Shireen avait aussi la nationalité états-unienne, l’administration Biden « déplore ». Ces dirigeants occidentaux, qui considèrent à juste titre que l’information libre n’existe plus en Russie et que Poutine fait du négationnisme face aux accusations de crimes de guerre commis par son armée, restent plus que timorés vis-à-vis des assassinats de journalistes palestiniens et des crimes incessants du gouvernement Bennett.

L’Union Juive Française pour la Paix présente ses condoléances aux proches de Shireen.

Après ce nouvel assassinat, l’UJFP considère que ne pas sanctionner politiquement, économiquement et militairement Israël et sa politique d’occupation et de destruction de la société palestinienne est un acte de complicité et ouvre la voie à d’autres crimes.

La Coordination Nationale de l’UJFP le 13 mai 2022


envoyé le 14 mai 2022 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
279901881_512571(...).jpg

Compléments
  • Aucun compléments d

Avertissement

Les commentaires sont modérés avant d’être visibles et n’apparaissent pas directement après les avoir proposés.

Les objectifs de commentaires sont :
- compléter l’information donnée dans la contribution
- apporter un argument ou contre-argument à la contribution
- apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution.

Tout commentaire ne répondant pas à un de ces trois objectifs, ou étant contraire aux précédents points de la charte sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Ãle-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.15 [24473]
Top